Les présidents Félix Tshisekedi et Eric Mokgweetsi

Félix Tshisekedi n’entend pas retirer la RDC de l’EAC. En effet, le président congolais a écarté, vendredi 12 mai, l’option du retrait de la RDC de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC), au cours d’un entretien avec la communauté congolaise vivant à Gaborone, au Botswana.

Félix Tshisekedi a expliqué que l’adhésion de la RDC à cette organisation sous-régionale était la réponse à la demande pressante des Congolais vivant dans la partie Est du pays, où s’exercent d’intenses activités commerciales.

Pour le président congolais, la RDC a adhéré de bonne foi à l’EAC pour faciliter le commerce transfrontalier et faire bénéficier aux Congolais les avantages de la libre circulation des biens et personnes au sein de l’espace.

“Décision mûrement réfléchie”

« Cette décision a été mûrement réfléchie », a en substance déclaré le numéro un congolais qui a dit ne pas la regretter du fait de la position géostratégique de la RDC entre l’océan Atlantique et Indien.

« L’actuelle agression de notre pays par le Rwanda est une situation conjoncturelle, créée par les dignitaires du régime actuellement au pouvoir dans ce pays », a affirmé le chef de l’Etat congolais.

Quelques membres de la diaspora congolaise de Gaborone (Botswana)

Félix Tshisekedi a dit garder l’espoir de voir un jour le Rwanda être dirigé par un président non belliqueux qui entretiendra de relations pacifiques de bon voisinage avec la RDC, a indiqué le communiqué de la presse présidentielle.

Devant ses compatriotes, il a ainsi réitéré ses observations sur la force régionale de l’EAC et dit rester optimiste sur l’engagement des FARDC et l’appui de la force militaire de la SADC pour mettre fin à l’agression rwandaise.

Lire :  Mini-sommet de l'UA sur la crise Congolaise à Addis-Abeba

Cet échange entre le président Tshisekedi et la diaspora congolais de Gaborone s’est déroulée après l’inauguration de la nouvelle ambassade de la RDC dans la capitale botswanaise. Lire aussi: Félix Tshisekedi pourrait remercier la Force régionale de l’EAC d’ici juin si le mandat n’est pas rempli – Infocongo