Augustin Kabuya dévoile la répartition des postes ministériels du CACH

Augustin Kabuya dévoile la répartition des postes ministériels du CACH

Les combattants et combattantes de la famille politique du Chef de l’Etat viennent d’être fixés sur la clé de répartition des postes ministériels au sein du Cap pour le changement, « CACH », par le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, Augustin Kabuya, ce samedi 17 août 2019 au siège de leur parti.  Il a souligné que sur les 23 postes réservés à ce regroupement politique sur les 65 prévus, Tshisekedi et Kamerhe se sont repartis le gâteau comme suite : UDPS garde 15 portefeuilles et CACH 8 postes, ministères et vice-ministères confondus. Il a expliqué le pourquoi...

Semaines & Rubriques au Top

Arts & Culture

Musique : Les Bantous de la capitale, 60 ans déjà !

Musique : Les Bantous de la capitale, 60 ans déjà !

Créé le 15 août 1959, le premier orchestre moderne du Congo Brazzaville vient de totaliser 6O ans d’existence et, à cet effet, un film long-métrage de 80 minutes vient d’être réalisé par la chaine Digital Radio-Télévision (DRTV), sous la supervision de Paul Sony Benga, initiateur et réalisateur du projet, intitulé : «Les Bantous de la capitale, 60 ans, anthologie de la musique congolaise». La présentation, projection et la mise en vente de ce film ont eu lieu le 12 août dernier au centre culturel et artistique des deux rives à Brazzaville. Film biographique Ce film retrace le parcours du seul survivant de l’aventure...

Economie

L’Asvoco dénonce un budget annuel équivalent à celui d’un club de football

L’Asvoco dénonce un budget annuel équivalent à celui d’un club de football

Avec environ  4 milliards de dollars américains, le budget annuel de la RDC équivaut à celui de certains clubs de football en Europe, ce qui suscite l’irritation et l’indignation de certaines associations de défense des droits humains. Ainsi, l’association des volontaires du Congo Asvoco interpelle  le président de la République Félix Tshisekedi sur la nécessité du respect des droits civils et politiques, sociaux et économiques de chaque congolais comme substrat majeur sur lequel doit s’appuyer son action de redressement du pays, comme il en avait fait mention dans son discours d’investiture. Cette structure de défense des droits de l’homme, espère...