Oicha Beni

Les rebelles ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF) ont signé simultanément deux attaques dans deux agglomérations du territoire de Beni (Nord-Kivu).

La première attaque a été perpétrée dans la localité de Kisima située dans le secteur de Ruwenzori, où ces onze civils ont été sauvagement tués.

Cette information est confirmée par l’administratrice du territoire de Beni qui précise que toutes les victimes ont été tuées par armes blanches et à feu.

La même source rapporte que la deuxième attaque a ciblé la commune rurale d’oicha, précisément le quartier Pakanza, où deux civils ont aussi perdu la vie :

« C’est vraiment triste, les rebelles ont inquiété plusieurs populations du territoire de Beni, une attaque a eu lieu à Oicha-Pakanza. Ici, deux civils ont perdu la vie, et une autre attaque a fait 11 morts à Kisima sur la route Beni-Kasindi. Ce bilan porte à 13 civils tués par les ADF », explique Rosette Kavulo.

Elle ajoute que les rebelles ont pillé plusieurs biens de la population et emporté des otages.

La société civile confirme aussi cette information, et renseigne par ailleurs que l’incursion de Kisima a fait 14 morts, ce qui porte à 16 personnes tuées.

Consécutivement à cette situation, plusieurs habitants se sont déplacés vers les régions sécurisées craignant pour leur sécurité. Lire aussi: Beni : Au moins 849 civils tués du 1er janvier au 31 décembre 2020 par les ADF (BCNUDH)

Pour l’instant c’est un calme apparent qui règne dans cette partie du territoire de Beni au lendemain de ces attaques.

Azarias Mokonzi/Beni

Lire :  4 personnes tuées à Kilya, l’insécurité se porte toujours aussi bien au Nord-Kivu
Les commentaires sont fermés.