Affaires foncières: un haut cadre de l’Ecole nationale du cadastre suspendu

Une vaste opération judicaire d’assainissement des comptes publics vient d’être lancée par les instances du gouvernement de la RDC. Elle porte sur l’initiative de lutte contre la corruption et les détournements de fonds publics destinée à envoyer sous les verrous des hauts fonctionnaires soupçonnés d’atteinte à la fortune publique.

Molendo Sakombi frappe

Sur ordre du ministre Molendo Sakombi, le secrétaire général aux Affaires foncières a suspendu Sylvain Zelo Okanda, coordonnateur de l’Ecole nationale du cadastre et des titres immobiliers -ENCTI. Et, pour cause, l’incriminé est accusé de détournement.

Dans une lettre datée du 23 octobre 2019 dont copies réservées au ministre des Affaires foncières et au directeur-chef de services généraux et du personnel, le secrétaire général des Affaires foncières, Gérard Mugangu, a suspendu le coordonnateur de l’ENCTI.

J’ai l’honneur de vous informer que je suis en possession du rapport de la commission diligentée pour effectuer un audit à l’Ecole nationale du cadastre et des titres immobiliers  et de constater qu’il vous est imputé une mégestion criante dans l’exercice de vos fonctions”, a signifié le secrétaire général aux Affaires foncières au coordonnateur de l’ENCTI.

Dans cette lettre de suspension, le patron de l’Administration du secteur foncier a été très précis: “Je suis au regret de vous suspendre par mesure d’ordre, de toutes vos fonctions en attendant de vous lire dans le délai réglementaire relativement à l’action disciplinaire qui sera ouverte à votre charge par le directeur-chef de services de l’Ecole nationale du cadastre et des titres immobiliers qui me lit en copie”.

Flagrance

Et les choses sont allées vite. Très vite même au regard de la flagrance constatée dans la gestion de l’ENCTI. En effet, l’ouverture de l’action disciplinaire annoncée dans cette lettre de suspension a été ouverte à charge de M. Zelo, chef de division et coordonnateur de l’ENCTI. Le directeur-chef de services de cette école a immédiatement exécuté l’ordre.

Le procès-verbal d’ouverture de cette action disciplinaire donne l’éclairage sur le dossier. «Avoir détourné une somme de 13.113 USD des frais académiques de l’année 2018-2019, avoir dépensé sans autorisation préalable 12.600 USD des loyers contrairement au prescrit de la lettre n°524 du ministre des Affaires foncières».

Tels ont été les fautes disciplinaires pour lesquelles le coordonnateur de l’Ecole nationale du cadastre et des titres immobiliers est suspendu et est invité à présenter ses justifications dans un délai de 20 jours.

Servir d’exemple

Par cette mesure, il y a lieu de se rassurer que le temps de la mauvaise gestion est révolu. Le travail du ministre des Affaires foncières, Molendo Sakombi, est sans appel. Parce que cette suspension va servir d’exemple à tous les autres responsables du secteur foncier.

En plus de ce détournement, il serait également reproché au directeur Sylvain Zelo d’avoir dépensé, sans autorisation préalable, la somme de douze mille six cents dollars américains de loyer, contrairement aux prescrits du ministre de tutelle.

Raymond Befonda

Leave a Reply

Your email address will not be published.