Conseil de sécurité RDC

Le Président Félix Tshisekedi a présidé un conseil de sécurité consacré à la situation sécuritaire de l’ensemble du pays et à l’assassinat de l’ambassadeur italien Luca Attanasio, ce mardi 23 février 2021 au Palais de la nation,

Selon la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères Marie Thérèse Tumba Nzeza qui en fait la restitution à la presse présidentielle, deux décisions importantes ont été prises:

– les ambassadeurs et autres responsables des représentations ne peuvent plus quitter Kinshasa pour l’intérieur du pays sans en informer le chef de la diplomatie congolaise et les services compétents;

– l’engagement ferme a été pris pour renforcer la sécurité dans les zones rouges, c’est-à-dire les parties de la Rdc, considérées comme à haut risque.

En outre, le conseil de sécurité va mettre tout en œuvre pour dénicher les commanditaires de ce crime crapuleux et leurs complices intellectuels. L’équipe mise sur pied par les autorités locales va être renforcée par des experts qui vont venir de Kinshasa.

Hormis la ministre des Affaires étrangères et le vice-ministre de la Défense, du côté Gouvernement, le Directeur général de la Direction générale des migrations , le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité, tous les responsables policiers et militaires liés à la sécurité du pays ont pris part à cette réunion.

Pour rappel, l’ambassadeur d’Italie en RDC a été tué lundi à Kibumba, près de Goma, dans une embuscade au cours de laquelle son aide de camp et le chhauffeur du PAM qui le conduisait ont trouvé la mort. Sa dépouille et celle de son aide de camp ont été rapatriées à Rome ce mardi par un appareil de l’armée de l’air italienne. Lire aussi: Les dépouilles de l’ambassadeur d’Italie et de son garde du corps seront rapatriées à Rome ce mardi

Lire :  Lisanga Bonganga : le grand retour dans Lamuka

Les commentaires sont fermés.