Signature du protocole d'accord ARSP-BEE

L’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) de la République Démocratique du Congo (RDC) et la société sud-africaine BEE (Broad-Based Black Economic Empowerment) ont signé un protocole d’accord pour le partage d’informations et d’expériences dans le domaine de la sous-traitance.

Ce partenariat vise à renforcer les capacités de l’ARSP et à promouvoir la création d’emplois et de millionnaires congolais dans le secteur de la sous-traitance.

Un tremplin pour la création de millionnaires congolais

Le Directeur Général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, a déclaré que ce partenariat est un moment important pour la RDC et qu’il contribuera à la création d’une classe moyenne forte et de millionnaires congolais, conformément à la vision du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi.

L’exemple des autres pays

M. Kashal a rappelé que plusieurs pays ont déjà mis en place des politiques similaires avec succès, citant les États-Unis en 1933, l’Égypte, la France et le Nigeria. Il a souligné que la RDC se concentre actuellement sur la mise en place d’un cadre juridique solide pour le contenu local.

L’importance de la création d’emplois

Le Directeur Général de la société BEE, Tshiediso Matona, a quant à lui insisté sur l’importance de la création d’emplois en Afrique à travers la sous-traitance. Il a déclaré que la réussite de la sous-traitance profite à tout le continent et a encouragé la création de milliardaires africains qui investiront dans la création d’emplois.

Un engagement du Chef de l’Etat

La signature de ce protocole d’accord s’est déroulée en présence de l’ambassadeur d’Afrique du Sud à Kinshasa, de l’ambassadeur de la RDC en Afrique du Sud et du ministre congolais des Petites et Moyennes Entreprises.

Lire :  RDC : le Gouvernement décrète trois jours de deuil national et la démolition des constructions anarchiques

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi de créer des emplois pour la population congolaise et de développer le secteur privé en RDC.

Notons que les points clés de ce partenariat sont le partage d’informations et d’expériences dans le domaine de la sous-traitance ; le renforcement des capacités de l’ARSP ; la promotion de la création d’emplois et de millionnaires congolais, et la contribution à la vision du Chef de l’Etat de développer le secteur privé. Lire aussi : Lenteur sur la mise en application de la loi sur la sous-traitance, Justin Kalumba hausse le ton – Infocongo