CAN 2023 RDC vs Zambie

Pour son premier match à la CAN 2023, la RDC n’a pas fait mieux qu’un match nul 1-1 face à la Zambie. Les Congolais imprécis devant les buts adverses regretteront longtemps les occasions gaspillées tout au long de la partie.

Des regrets dans les cœurs des Léopards, il y en a à foison, comme dans celui des supporters, à l’issue de ce premier match raté en Coupe d’Afrique des Nations devant la Zambie (1-1). Et pourtant, il y avait de la place pour mieux faire, mais le onze congolais a brillé par un criant manque de finition, laissant filer des points précieux.

À San Pedro, la poisse des Léopards a commencé avec le gardien Lionel Mpasi, qui, sur une sortie hasardeuse, a déserté ses cages laissant à Kings Kangwa le loisir s’ouvrir le score dans le but vide (23e, 0-1). Heureusement, en réaction, sur une magnifique ouverture de Gaël Kakuta, Bakambu servait Yoane Wissa pour l’égalisation (1-1, 25e). Malgré un pénalty, annulé par la VAR, et un nombre d’occasions important, les hommes de Sébastien Desabre n’obtenaient qu’un point face à un adversaire qu’ils ont dominé d’un bout à l’autre du match.

« Contre le Maroc, on mettra en place une stratégie pour être plus performant » (Sébastien Desabre)

Un nul décevant aussi pour Sébastien Desabre, le sélectionneur des Léopards est lui aussi déçu, non par le match produit par son équipe face à la Zambie, mais du résultat final (1-1). Bizarrement, Sébastien Desabre est bien l’un des rares à se satisfaire de la copie rendue par les coéquipiers de Samuel Moutoussamy.

Sébastien Desabre, séletionneur des Léopards en conférence avant-match contre la Zambie

« Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs » dit-il au micro de nos confrères de Canal+. Entre la domination de son équipe, le manque de réalisme des attaquants, la nonchalance du gardien et de la défense sur le but zambien, la soirée de l’ancien coach de Niort n’avait pourtant rien pour être parfaite.

Lire :  V. Club-Lupopo : le coach Abdeslam Ouaddou des vert et noir veut gagner même sans public

« Par rapport à la physionomie du match, on devait gagner, mais on ne l’a pas fait. J’ai le sentiment d’avoir vu mon équipe bien travailler mais ne pas être récompensée avec le résultat qu’on attendait » regrette le technicien français.

Le français reste néanmoins confiant pour la rencontre de dimanche prochain : « Contre le Maroc, on mettra en place une stratégie de jeu pour plus performants qu’on ne l’a été ce soir » Sébastien Desabre.

« Il va falloir s’accrocher, tous les matchs seront compliqués » (Cédric Bakambu)

L’attaquant Cédric Bakambu, auteur de la passe décisive du but des Léopards

Moins en vue tout au long de la prestation finalement mitigée des Léopards face à la Zambie (1-1), Cédric Bakambu n’a pas su marquer son territoire dès l’entame de cette CAN, alors que la concurrence trépigne sur le banc. Sa passe décisive sur le but égalisateur de Yoane Wissa ne suffira pour gommer son inefficacité devant le but, à l’image de tous ses compères de l’attaque. Mais pour l’attaquant de Galatasaray, rien n’est encore perdu.

« …Tous les matchs seront compliqués. Il va falloir s’accrocher pour aller chercher cette qualification » a déclaré l’ancien Marseillais au micro de Canal+. La RDC passe à côté d’un match qui lui était promis, faute à une impardonnable maladresse des attaquants. « Si on veut aller loin dans la compétition, il faut parvenir à concrétiser les occasions qu’on se procure. Le plus important c’est que le collectif préforme » insiste-t-il.

Avec 1 point à son compteur, la RDC partage la deuxième place du groupe F avec la Zambie. Prochaine étape, le Maroc, un dur morceau à croquer le dimanche pour espérer une qualification en huitièmes de finale.

Lire :  Réconciliation et désarmement à Kalemie : 150 combattants du groupe SARMA rendent leurs armes

« On va rester tête haute » (Chancel Mbemba)

Le capitaine des Léopards, Chancel Mbemba en action

Après le coup de sifflet final, Chancel Mbemba, capitaine des Léopards, y croit encore :

« On s’est procuré plusieurs occasions mais on n’était pas bons dans la finition. On va garder la tête haute, regarder les vidéos et continue à travailler » dit le défenseur de l’OM, tout de même déçu. Il n’est pas le seul, tous les supporters congolais le sont aussi. Les hommes de Sébastien Desabre sont déjà sous pression avant de défier le favori Maroc, tombeur de la Tanzanie (3-0). « Chaque match est une finale, on vient de jouer la première, on va se reposer pour bien préparer la prochaine (face au Maroc, ndlr) » souligne Chancel Mbemba.

Les Léopards retrouveront le Maroc dimanche prochain, toujours à San Pedro, dans un match qu’il ne faudrait pas perdre, sous peine d’hypothéquer les chances de qualification au prochain tour. Lire aussi : CAN 2023 : les Léopards entrent en lice face aux Chipolopolo