Florent Ibenge et deux joueurs des Léopards A'

Ce qui se passe au CHAN 2020 est une véritable aventure camerounaise, qui ressemble pour les joueurs congolais, à un cauchemar tropical. A quelques heures de la rencontre en quarts de finale de cette compétition continentale, on apprend que les résultats du laboratoire qui a effectué la contre-expertise des test covid-19 des Léopards de la RDC rapportent seulement trois cas positifs dont deux joueurs et un membre du staff technique.

Pour autant, leurs noms n’ont pas encore été officiellement mentionnés par la partie congolaise. Cependant, les informations en notre possession parlent des joueurs Philippe Kinzumbi, testé positif depuis le début de la compétition, Karim Kimvuidi, et du Kinésithérapeute de la sélection, également contaminés à l’entame du tournoi.

Mais, la délégation congolaise a connu une fin de soirée agitée vendredi après la révélation de 13 cas positifs à la veille du match décisif contre le Cameroun prévu ce samedi à Douala.

Très énervée la délégation de la FECOFA a crié au complot et sollicité une contre-expertise pour certifier les résultats. De son côté, la CAF a répondu favorablement en organisant tard dans la nuit le prélèvement dans le quartier général des fauves, où 30 joueurs sont logés.

Trois joueurs dont Nathan Mabruki, William Likuta et Ricky Tulenge testés positifs avant le match contre le Niger à Youandé sont restés isolés dans la capitale camerounaise, tandis qu’aux dernières nouvelles, Ricky Tulenge est guéri. Les résultats des tests des deux autres sont toujours attendus.

Ainsi, pour ce match des quarts de finale au stade Japoma de Douala (20H00), Jean Florent Ibenge aura à sa disposition 28 joueurs aptes, mais avec un moral tout de même entamé par toutes les péripéties qui ont mis en émoi la délégation congolaise.

Lire :  CAF LDC : Maniema Union qualifié !

Une aventure camerounaise

Le CHAN 2020 restera dans les annales de l’histoire du sport en Afrique. Et ce ne sera pas forcément une belle histoire, avec les déboires des Léopards de la RDC et les tests de la Covid-19, à géométrie variable,  pratiqués par les camerounais. Ce n’est ni plus ni moins qu’un scandale.

En effet, vendredi 29 janvier, après l’annonce de 13 nouveaux cas de Covid-19 au sein du groupe de la RDC, les révélations rocambolesques ont commencé à tomber sur la toile, transformant en cauchemar la nuit vécue par les Léopards.

Flash-back sur les faits

L’aventure commence dès midi au pays de Paul Biya, lorsque la délégation de la RDC apprend via un des officiels camerounais que 13 joueurs sont positifs au Covid-19. Sonnés, le staff et le comité dirigeant de Léopards contactent alors la CAF pour en avoir le cœur net, car la polémique gagne déjà la bille de Douala.

En réunion technique, le staff s’insurge alors qu’il n’ait pas été informé officiellement par voie de médecins de la CAF a renseigné Héritier Yindula, directeur de communication de Mazembe présent au Cameroun.

Confusion, désarrois. En début de soirée, vers 17h heures locales, le staff apprend officiellement via la CAF les noms des 13 joueurs supposés positifs. Une demi-heure plus tard, la FECOFA réagit par son responsable de l’équipe nationale, Théo Binamungu en contestant les résultats reçus. « Nous avons eu des tests assez compliqués. On a eu un lot de joueurs positifs et des lots de joueurs douteux, qui ne sont ni positifs ni négatifs. Ça nous a amenés à réfléchir pour savoir dans quel laboratoire ça se fait. Le laboratoire dans lequel on nous a fait le test n’est pas celui qui le fait ce soir. Ce qu’il y a quelque chose qui n’a pas été correct», déclare-t-il alors.

Lire :  Coupe de la CAF : le TP Mazembe chute lourdement face à Berkane, l’arbitrage mis en cause

En veut-on aux Léopards ?

Qu’est-ce qui a énervé la FECOFA pour la pousser à contester ? D’après les résultats des tests parvenus aux dirigeants congolais, de ces 13 nouveaux cas, il faut ajouter les deux récemment positifs, et les cinq premiers testés avant même l’entrée de la RDC en compétition. Cela signifie que 20 membres de la délégation de 40 personnes, seraient positifs dont 17 joueurs ! Sachant que la RDC joue contre le pays organisateur ce samedi, personne n’est dupe côté congolais, on assure que les résultats sont manipulés par le laboratoire.

Supporters à bout de patience

La théorie de complot évoquée depuis plusieurs jours, reprend de plus belle manière. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on entend les fans de la RDC qui s’insurgent contre le pays organisateur. « Depuis notre arrivée, ce ne sont que les joueurs congolais qui sont positifs au Covid-19 dit l’un des fans sur place. Nous sommes venus en une délégation de plus de 200 personnes sans que l’un d’entre nous ne soit testé positif.

La tension devenant insupportable, la CAF dépêche en urgence sa commission médicale à l’hôtel Onomo de Douala où logent les Léopards. Il est alors 22h30, les jours sont calmés par le staff qui veut garder le contrôle de la situation. Des nouveaux prélèvements sont faits entre 23h et minuit pour que des échantillons soient envoyés dans un nouveau laboratoire, la FECOFA ayant exigé une contre-expertise. Pour s’assurer que tout se passe correctement, le médecin de l’équipe nationale est associé à la Commission médicale de la CAF. Vers 1h du matin, la délégation se dirige vers le laboratoire, au milieu de la nuit, alors que la délégation se dirige vers l’hôtel du Cameroun pour effectuer les prélèvements, on l’instruit de ne pas passer par l’hôtel des Lions indomptables. Situation d’autant plus incompréhensible que les deux équipes ont partagé le même hôtel pendant quelques jours en début de la compétition.

Lire :  La Banque mondiale suspend son appui à la gratuité de l'enseignement

Arrivé au laboratoire désigné, personne jusqu’à 10h locales ne vient pour examiner les échantillons prélevés vendredi soir. A quelques heures du match, prévu à 19h UTC, aucun résultat officiel n’a été annoncé. Parmi les 20 cas au total, et les 17 joueurs positifs, les quatre gardiens sont tous concernés, pour le moment. Sans gardien, la CAF appliquerait alors le règlement concernant la compétition « l’équipe perdra par un forfait. » Pour le moment, nous n’en sommes pas là, mais plus très loin.

Les commentaires sont fermés.