Forum sur l'acès à l'électricité

Mercredi 19 juin 2024, l’hôtel Pullman de Kinshasa a accueilli un panel de haut niveau consacré aux infrastructures en République Démocratique du Congo, avec un focus particulier sur l’épineux dossier de l’accès à l’électricité.

L’honorable Singoma Mwanza, député national élu de Nyiragongo et président de la commission énergie de la fédération des entreprises du Congo FEC, a pris la parole pour dresser un état des lieux alarmant et proposer des pistes de solution concrètes.

Avec un taux d’électrification de seulement 1% en zones rurales et 12% en zones urbaines, la RDC est l’un des pays les moins électrifiés d’Afrique. Cette situation plonge une grande partie de la population congolaise dans l’obscurité, freinant le développement économique et social du pays.

Plusieurs facteurs contribuent à cette situation déplorable. Singoma Mwanza a notamment pointé du doigt des taxes élevées imposées au secteur privé, dissuadant les investissements dans la production et la distribution d’électricité ; une gouvernance défaillante dans le secteur énergétique ; un manque de compétences dans le domaine de l’industrie électrique et de l’exploitation du gaz méthane, limitant les opportunités de développement de nouvelles sources d’énergie.

Pour remédier à ces défis, Singoma Mwanza a proposé plusieurs solutions

Singoma Mwanza, député national

C’est notamment la diminution des taxes pour le secteur privé afin de stimuler les investissements dans l’infrastructure électrique, encourager les institutions universitaires à créer des filières de formation en entrepreneuriat dans le domaine de l’industrie électrique et de l’exploitation du gaz méthane.

En conclusion de son intervention, Singoma Mwanza a lancé un appel à l’action aux autorités congolaises et aux acteurs du secteur privé.

Lire :  Ituri : la Croix-Rouge a lancé une campagne de mobilisation de fonds pour ses volontaires en Ituri

 Il a plaidé pour une mobilisation collective en faveur d’un accès universel à l’électricité en RDC. Un tel changement radical permettrait non seulement d’améliorer les conditions de vie des populations congolaises, mais aussi de stimuler la croissance économique du pays. Lire aussi : Kolwezi : La 7ème Conférence sur l’électricité prône la diversification des sources d’énergie en RDC – Infocongo

Amour Imani Christian