Indemnisation victimes guerre de 6 jours

Un nouveau chapitre s’ouvre dans le processus de réparation des victimes de la guerre de six jours qui a ensanglanté Kisangani en 2000. Lundi 10 juin, 24 ans après le cessez-le-feu, la liste des 4 131 premiers bénéficiaires d’indemnisation a été affichée par le Fonds de réparation d’indemnisation des victimes des activités illicites de l’Ouganda en RDC (FRIVAO).

Une étape importante vers la justice et la réconciliation

Cette publication marque une étape importante dans la longue marche vers la justice et la réconciliation pour les victimes de ce conflit fratricide. Elle coïncide avec la clôture des manifestations commémoratives du 24ème anniversaire de la guerre.

Un hommage aux victimes et un appel à la justice

Un culte œcuménique a été organisé en la cathédrale Notre-Dame du Très Saint Rosaire de Kisangani pour rendre hommage aux victimes. Une marche a ensuite eu lieu jusqu’au cimetière de la guerre de six jours, où un mémorandum a été lu par la professeure Bibiche Salumu.

La LUCHA et les victimes de la guerre de six jours à Kisangani réclament toujours justice (ph droits tiers)

Dans sa déclaration, elle a appelé le Président de la République à saisir formellement l’ONU pour la création d’un tribunal pénal international afin de poursuivre les auteurs des crimes commis en RDC et de rendre publique la liste des présumés responsables.

Début du processus d’indemnisation

Concrètement, les 4 131 bénéficiaires identifiés devront se rendre au guichet du FRIVAO situé à l’extension de RAW BANK, à côté du BATAM, pour ouvrir leurs comptes bancaires. Une fois cette étape franchie, le FRIVAO procédera au virement des indemnités.

Vers la construction d’un mémorial

Le FRIVAO a également annoncé le début imminent de la construction d’un mémorial au cimetière de la guerre de six jours, un lieu de souvenir pour ne jamais oublier les victimes de ce tragique conflit.

Lire :  Kisangani : mise à flot du nouveau bac reliant les deux rives du fleuve Congo

Cette journée marque une nouvelle phase dans le processus de guérison des blessures de la guerre de six jours. L’indemnisation des victimes et la construction d’un mémorial sont des pas importants vers la réconciliation nationale. Lire aussi : Guerre de six jours à Kisangani : l’Ouganda entame les réparations – Infocongo