Procès de militaire meurtrier à Goma

Le tribunal militaire de garnison de Goma, réuni en audience exceptionnelle à l’auditorat militaire, a rendu son verdict ce samedi 13 avril 2024 dans l’affaire opposant le ministère public au prévenu Endundo Jojo, responsable d’un triple meurtre à Majengo. Le juge a prononcé la peine capitale et ordonné le paiement de cinquante mille dollars américains.

« En conséquence, nous condamnons Endundo Jojo à la peine de mort pour le triple homicide commis dans le quartier de Majengo. De plus, il devra verser des dommages-intérêts, solidairement avec l’État congolais, d’un montant de cinquante mille dollars à chacune des parties civiles, Ngwasi Balume et Kakule Mutwangirwa, payable en francs congolais », a déclaré le capitaine magistrat Byamungu Munanira, président du tribunal militaire de garnison de Goma.

La Cour militaire de Goma juge des militaires (ph droits tiers)

Avant de rendre sa décision, le tribunal s’est rendu sur les lieux du crime afin de reconstituer les faits. La population locale rencontrée sur place a exprimé le souhait de voir l’accusé exécuté, la peine de mort ayant été rétablie en République démocratique du Congo (RDC) dans le but de dissuader les traîtres et les auteurs d’actes criminels dans l’est du pays.

Endundo Engule Jojo, soldat impliqué, devient ainsi la première personne à être condamnée à mort dans la province du Nord-Kivu depuis le rétablissement de ce moratoire en RDC. Le 10 avril dernier, l’accusé avait tenté de voler les téléphones et les portefeuilles de trois civils dans un restaurant du quartier Majengo. Face au refus de se soumettre, ces jeunes ont été abattus sur place par le soldat.

Douleur et colères des familles des victimes

Les réactions des familles des victimes à la suite de la condamnation à mort du soldat Endundo Jojo sont empreintes de douleur et de colère. La perte de leurs proches dans ce triple meurtre à Majengo a laissé un vide insurmontable, et la justice rendue par le tribunal militaire de garnison de Goma ne peut pas effacer leur souffrance.

Lire :  Dr Denis Mukwege menacé de mort

Certains membres des familles des victimes ont exprimé un sentiment de soulagement, sachant que l’accusé a été reconnu coupable et qu’une peine sévère a été prononcée. Ils espèrent que cette condamnation servira d’exemple dissuasif pour d’autres criminels potentiels.

D’autres sont en colère et réclament une exécution rapide de la peine de mort. Pour eux, la justice ne sera véritablement rendue que lorsque l’accusé paiera de sa vie pour les vies qu’il a prises.

En somme, les réactions sont variées, mais toutes sont marquées par la tragédie et la quête de justice pour les victimes. Lire aussi : Goma : Ouverture du procès du soldat accusé d’un triple meurtre à Majengo – Infocongo