Soldats en contre plongée

La commune de Mulekera, à Beni (Nord-Kivu), est le théâtre d’une tragédie sans précédent. Le bilan des personnes décapitées à la machette vendredi dernier, par les rebelles ADF, a été révisé à la hausse, passant de 7 à 12 morts, suite à la découverte de nouveaux corps samedi 13 avril, selon les autorités locales.

Le bourgmestre de Mulekera, Ngongo Mayanga, a signalé que sept corps, dont trois femmes, ont été retrouvés dans le quartier de Butsili, tandis que cinq autres ont été découverts dans les cellules de Burutchu et Sayo.

« Nous avons actuellement un bilan provisoire de 12 corps récupérés, mais ce chiffre pourrait augmenter car les recherches se poursuivent », a précisé le bourgmestre.

Toujours plus de morts, malgré la présence des FARDC et UPDF

Malgré la présence renforcée de l’armée, la montée en flèche des massacres dans la région suscite l’alarme des autorités locales. Le commissaire supérieur Ngongo Mayanga s’est exprimé sur cette situation : « Je sais que notre armée, avec ses alliés de l’armée ougandaise UPDF, est sur le terrain pour faire face aux attaques des ADF, mais ce qui me surprend, c’est le fait que, malgré leur présence, il y a toujours des cas de tueries. »

illustration d’un village attaqué générée par IA  (©infocongo.net)

Les recherches pour retrouver les personnes disparues ont été intensifiées samedi 13 avril dans la commune. Un rescapé, Dedelide Robert, âgé d’une soixantaine d’années, a partagé sa douloureuse expérience : « Nous étions au champ avec ma belle-fille. En pleine activité, nous nous sommes séparés, juste à la limite de mon champ. Quelques minutes plus tard, j’ai entendu des coups de feu.

Moi, j’étais resté au milieu du champ, tentant de me cacher, et ma belle-fille avait pris la direction opposée. Malheureusement, c’est à partir de ce moment qu’elle a été tuée. J’ai constaté les faits après être sorti de ma cachette. La peur au ventre, je n’ai pas pu rester sur place ; j’ai pris la fuite et passé la nuit dans la brousse avant de revenir ce matin », a-t-il témoigné.

Lire :  Sud-Kivu : un groupe rebelle armé a attaqué plusieurs positions de l’armée et de la police à Bukavu

Selon l’armée, cette attaque a été orchestrée par les chefs ADF Amigo. Lire aussi : Beni : 11 civils tués dans une nouvelle attaque ADF près de Mantumbi – Infocongo