Cardinal Fridolin Ambongo

Le cardinal Fridolin Ambongo dénonce l’insouciance des autorités congolaises face à l’insécurité grandissante dans l’Est de la RDC.

Dans son message aux chrétiens catholiques à l’occasion de la fête de Pâques, le chef de l’église catholique du Congo-Kinshasa a condamné les divisions politiques à la base de l’insécurité qui se vit dans la partie orientale de la RDC.

« Au-delà de discours complètement inutiles, la réalité est que les autres continuent à avancer et à occuper l’Est de notre pays. C’est une évidence, pour la simple raison, que le Congo n’a aucune force pour défendre l’intégrité de son pays. Un éléphant au pieds d’argile. Nous tenons de discours ici comme si nous étions forts. La vérité est que le Congo n’a pas d’armée. C’est très grave pour une nation comme la nôtre », a-t-il indiqué.

FARDC en Ituri
FARDC en Ituri (ph droits tiers)

D’après le cardinal Fridolin Ambongo, la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC prouve à suffisance que la RDC est en agonie.

« Comment voulez-vous une partie du pays qui est attaquée de l’extérieur, mais nous au niveau de Kinshasa, siège des institutions, nous continuons à poser des actes, qui ne vont pas dans le sens de la consolidation de l’unité, de la cohésion. Nous savons très bien que notre pays est en agonie, un grand malade dans un état comateux », a-t-il rajouté.

Le Cardinal Fridolin Ambongo a enfin dénoncé la voracité des entreprises minières er invité la population à une bonne prise de conscience, afin de rendre l’environnement sain. Lire aussi : Augustin Kabuya accuse Joseph Kabila d’être responsable de l’insécurité dans l’est et d’avoir fui discrètement le pays

Lire :  La CAF lance le programme de Licence D des entraîneurs de football féminin à Kwilu-Ngongo

Laisser une réponse