Accord SNEL ZES

Un protocole d’accord a été signé, le jeudi 12 octobre à Kinshasa, entre la Société Nationale d’Electricité (SNEL), l’Agence des Zones Économiques Spéciales (AZES) et la Cellule d’Exécution des Financements en Faveur des États Fragiles (CFEF), sous la supervision la supervision du ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya, pour l’alimentation en énergie électrique dans cette zone Économique spéciale pilote.

Par cet accord, la SNEL va installer un troisième transformateur dans la zone économique spéciale de Maluku pour augmenter la capacité de l’électricité, a indiqué le Directeur Général de la SNEL, Fabrice Lusinde Kabemba.

« Nous avons aujourd’hui matérialisé un projet important, celui de sécuriser l’approvisionnement en électricité de la Zone économique spéciale de Maluku. En mettant ce 3ème transformateur, on augmente la redondance, c’est-à-dire, au lieu d’avoir deux pieds, on en a trois. Surtout qu’on a un transformateur dédié uniquement à la ZES. Pour dire que s’il y a des perturbations, sur l’un ou l’autre transformateur qui était installé déjà depuis plusieurs années, c’est qui est sûr, la Zone sera sécurisée. Pareil s’il y a un autre souci, on peut basculer sur un autre », a-t-il explique.

Augmenter la capacité d’injection de l’électricité venant d’Inga et Zongo

Pour le patron de la SNEL, cela permet, au niveau de Kinshasa-Est, d’augmenter la capacité d’injection de l’électricité qui vient notamment des Centrales d’Inga et de Zongo. « Au-delà même d’alimenter la Zone avec des effets multiplicateurs (création d‘emplois, des richesses et autres), il va permettre la desserte au niveau de Kinshasa-Est, en sachant que Maluku est la plus grande commune de la ville province de Kinshasa. En faisant cet investissement, on vient sécuriser l’alimentation en électricité. On ne peut que les (Ndlr : les investisseurs potentiels) inviter à venir investir dans la Zone économique spéciale parce qu’il y aura une sécurité dans l’approvisionnement en électricité », a renchéri le DG Fabrice Lucinde.

Lire :  Les travaux de réhabilitation du Stade des Martyrs ont démarré

De son côté, le Directeur Général de l’AZES, Augy Bolanda, a souligné que la mise à contribution du génie électrique rassure davantage les entreprises présentes dans la zone et celles qui comptent s’y installer.

« Comme vous le savez, depuis le 02 septembre 2023, le président de la République était venu dans la Zone économique spéciale de Maluku pour lancer la première production des carreaux. Aujourd’hui, il est question de consolider la présence de l’énergie au niveau de la ZES de Maluku », a confié Augy Bolanda.

Zone économique spéciale de Maluku
Zone économique spéciale de Maluku à Kinshasa

Un nouveau transformateur à Maluku

Et de poursuivre : « nous avions signé deux contrats avec une entreprise de génie civil et génie électrique. Cette entreprise de génie électrique devait mettre un nouveau transformateur au niveau de Maluku et cela devait se faire avec la Snel. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus pour signer un protocole d’accord dans lequel il y a les engagements des parties, pour que les travaux de construction puissent commencer au niveau de Maluku ».

Quant à l’Agence d’exécution de ce projet, la CFEF par l’entremise de son Coordonnateur nationale, Alain Lungungu Kisoso, elle s’est félicitée de l’opérationnalisation de la Zone Économique Spéciale pilote de Maluku dont la première production industrielle a été lancée dernièrement par le Président de République, Félix Tshisekedi.

Selon lui, des carreaux et faïences made in Congo produits par SAPHIR CERAMICS sont désormais utilisés dans l’exécution des projets dans le cadre du développement des 145 territoires dans la partie ouest du pays a-t-il renchéri.

« Entant qu’agence judiciaire, nous ne pouvons que remercier les deux directeurs généraux, parce que la signature de ce jour permet d’exécuter sans faille le contrat de génie électrique que nous avons signé en son temps. Là où nous sommes contents, les premiers résultats de la ZES sont là. Entant qu’Agence d’exécution du programme de développement des 145 territoires dans la zone Ouest, nous pouvons vous annoncer que les entreprises ont commencé à acquérir les carreaux au niveau de cette ZES qui est un élément important dans la chaine de valeur de construction, surtout au niveau de nos territoires », s’est réjoui le Coordonnateur national du CEFE, Alain Lungungu Kisoso.

Lire :  Kananga : la société civile du peuple déplore l’irrégularité du courant de la SNEL

Supervisant cette signature de protocole d’accord, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a annoncé que d’autres zones économiques spéciales signeront également des protocoles d’accord avec la SNEL. Lire aussi : Kinshasa : Deux entreprises vont aménager la Zone économique spéciale de Maluku – Infocongo

Avec DESKECO