Dépôt du projet de budget 2024

Au cours de l’ouverture de la session ordinaire de septembre 2023 ce vendredi 15 septembre 2023, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a déposé le projet de budget 2024 chiffré à 40 463 milliards de francs congolais.

Au terme de ce dépôt, Jean-Michel Sama Lukonde s’est exprimé indiquant que ce budget 2024 de son gouvernement est en hausse de 24% par rapport à l’exercice budgétaire 2023

« Ce budget déposé est en équilibre à hauteur de 40 463 milliards de francs congolais, et il est en hausse de 24% par rapport à l’exercice budgétaire 2023 promulgué par le chef de l’État qui était à 32 453 milliards FC » a-t-il dit.

Un accent sur le secteur de défense parmi les priorités du budget 2024

En ce qui concerne les priorités, Sama Lukonde a fait savoir que ce projet de budget met un accent particulier sur le secteur de la défense qui exige qu’on y alloué le plus de moyens possibles, la Couverture santé universelle, poursuite de la gratuité de la maternité et suivi post accouchement, un programme qui est aussi obligatoire comme la gratuité de l’enseignement.

Le Premier ministre et son équipe à l’Assemblée nationale

Entre-temps, le gouvernement va poursuivre les réformes et le reste de moyens qui va mobiliser, c’est pour satisfaire à ces différents engagements pris par rapport à ces réformes, notamment la diversification de l’économie nationale avec plus de moyens à l’agriculture, la pêche et l’élevage ainsi que l’industrie avec de nouvelle zones économiques spéciales et un accent sur les infrastructures.

On rappelle que le gouvernement est très engagé sur le Programme de développement local de 145 territoires (PDL-145T).

Lire :  Fin de mission pour la délégation du FMI, reçue à la Primature

Et avec des assignations précises sur les routes de desserte agricole, avec le ministère du Développement rural, le gouvernement garantit plus de moyens à ces investissements. Cela se situerait autour de 54% ou plus par rapport aux investissements.

« Nous voulons aussi nous assurer que dans les autres secteurs de réformes dans lesquels nous sommes lancés, notamment la modernisation de notre administration publique et tout le jour nous devons avoir plus d’inclusions salariale, l’amélioration des conditions salariales de nos fonctionnaires publics ainsi que cette poursuite qui se fait dans l’identification et la maitrise de la masse salariale mais également le secteur de la recherche », a ajouté le chef du gouvernement.

Il a par ailleurs indiqué que son gouvernement mettra un accent sur la recherche scientifique, avec 3% du budget total alloué à ce secteur. Lire aussi : Parlement : ouverture de la session de septembre et dernière du mandat en cours – Infocongo

Jadot Doué Lukadi