Assemblée nationale RDC

Les députés nationaux et sénateurs ont repris ce vendredi 15 septembre le chemin de l’hémicycle du Palais du Peuple pour l’ouverture de la session parlementaire de septembre, conformément aux dispositions de l’article 115 de la constitution.

Parmi les matières prioritaires de cette dernière session figurent d’abord la loi des finances pour l’exercice budgétaire 2024 et la loi de reddition des comptes pour l’exercice budgétaire passé. Le projet de budget 2024 déjà adopté au niveau du gouvernement devra être déposé incessamment au bureau de l’Assemblée nationale afin de se conformer aux dispositions de l’article 83 de la loi N°11/011 du 13 juillet 2011 relatives aux Finances publiques stipulant que ce projet de loi de finances y compris les états et documents prévus aux articles 78 et 79 de la présente loi, doit être déposé par le gouvernement au bureau de l’Assemblée nationale au plus tard le 15 septembre de l’année en cours.

Le souvenir de Cherubin Okende était bien au <Palais du peuple, à la rentrée parlementaire

Notons que d’autres questions ou matières liées à la vie nationale seront probablement abordées. Il s’agira de la question de la sécurité à l’Est avec le statu quo observé dans les initiatives diplomatiques régionales pour régler la crise dans cette partie du pays, la situation socio-économique avec la dépréciation de la monnaie nationale, le processus électoral et tant d’autres.

Pour rappel, cette session parlementaire est la dernière session de cette législature née à la suite des élections de décembre 2018.

Elle coïncide également avec la réception des candidatures pour l’élection présidentielle prévue au mois de décembre de l’année en cours mais aussi dans un contexte politique tendu entre le régime de Félix Tshisekedi et l’opposition. Lire aussi : Déchu par l’Assemblée nationale, l’ex-DG de la SNEL, Fabrice Lusinde réhabilité par la ministre du Portefeuille – Infocongo

Lire :  RDC-Madagascar : capitaine des Léopards, Chancel Mbemba promet la victoire