Gentiny Ngobila à ,la reunion avec l'opposition

Le Premier Président de la Cour des comptes, Munganga Ngwaka Jimmy, vient de saisir le Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoyi, en déplorant le non-transmission par le gouvernement provincial le projet d’édit portant reddition des comptes pour l’exercice budgétaire 2022.

Dans cette correspondance datant du 21 août 2023, le Premier Président de la Cour des comptes écrit :

« Aussi, je me fais le devoir de rappeler à votre souvenir que, conformément à l’article 185 de la Loi n°11/011 du 13 juillet 2011 relative aux finances publiques, le projet d’édit portant reddition des comptes, ainsi que le rapport de la Cour des comptes qui l’accompagne sont déposés avant la fin de la session ordinaire de mars ».

Dans le paragraphe suivant, le Premier Président de la Cour des comptes précise :

« Le défaut du dépôt du projet d’édit portant reddition des comptes étant constitutif de faute de gestion au regard de l’article 214 de la loi relative aux finances publiques, il revient donc à l’Assemblée provinciale, en application des articles 32 de la loi organique n° 18/024 du 13 novembre 2018 portant composition, organisation et fonctionnement de la Cour des comptes et 213, alinéa 2 de la loi relative aux finances publiques, de faire application des sanctions prévues par la Constitution, à l’égard du gouvernement provincial ou de ses membres responsables du retard ainsi constaté ».

Choc frontal

Face à ce manquement grave qui dénote une volonté du chef de l’exécutif provincial de Kinshasa de ne pas rendre compte, le Premier Président de la Cour des comptes a demandé au président de l’organe délibérant de « faire application des sanctions prévues par la Constitution, à l’égard du gouvernement provincial ou de ses membres responsables du retard ainsi constaté ».

Lire :  Gentiny Ngobila : la prochaine cible de la machine à broyer de l'UDPS

Alors que le Président de l’Assemblée provinciale venait d’être destitué par des députés provinciaux à la solde du Gouverneur de la ville de Kinshasa avant d’être réhabilité par la Cour constitutionnelle, on se retrouve dans un cycle conflictuel entre l’exécutif provincial et l’organe délibérant. Le Premier Président de la Cour des comptes ne vient-il pas de créer un choc frontal entre Mpoyi et Ngobila ?

A ce stade à Kinshasa, on parle d’un conflit d’intérêt entre les deux personnalités ou les deux institutions de la ville province de Kinshasa qui date déjà de plusieurs mois.  Ces conflits d’intérêts peuvent porter atteinte à l’éthique, à la transparence et à la confiance dans les organisations. Il est donc important de les prévenir et de les gérer de manière appropriée. Lire aussi: Kinshasa : Le gouverneur Gentiny Ngobila interdit la Kermesse organisée par Godé Mpoy à Limete – Infocongo

Gel Boumbe