Délégation du Congo-Brazza aux 9èmes jeux de la Francophonie

L’afflux des délégations des États et gouvernements participants part aux 9èmes jeux de la francophonie a commencé. En effet, après le Togo, deux autres délégations ont foulé le sol Congolais samedi et dimanche derniers. Il s’agit de celles du Burkina Faso et de la République du Congo. Ces dernières, en plus de témoigner de bonnes conditions d’accueil, elles évoquent leurs ambitions d’aller plus loin dans ces jeux.

Arrivée de la délégation du Togo

« Nous avons de grandes ambitions, vous allez les constater. Nous avons une forte délégation dans plusieurs disciplines aussi dans les sports que dans la culture. On pense pouvoir faire une participation honorable et repartir au pays avec une très bonne mention », a dit Kanou Nadounke, chef de mission du Burkina Faso.

Les préparatifs des IXe Jeux de la Francophonie prévus à Kinshasa du 28 juillet au 6 août 2023 ont été une nouvelle fois abordés par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde lors de la 104e réunion du conseil des ministres tenue vendredi 14 juillet 2023. À ce sujet, Sama Lukonde a informé le Conseil de l’arrivée à Kinshasa des premières délégations des athlètes, des artistes et de leurs encadreurs.

Concernant l’arrivée des premières délégations des participants aux 9èmes jeux de la Francophonies qui se tiendront à Kinshasa, à partir du 28 juillet, le chef du gouvernement congolais a assuré que « Par le biais du Comité National des Jeux de la Francophonie et de toutes ses commissions techniques, à pied d’œuvre depuis plusieurs mois, notre pays a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer l’accueil, le transport, la sécurité, la restauration ainsi que l’hébergement de ces premières délégations des pays frères ».

Arrivée de la délégation du Burkina-Faso

À moins de deux semaines de ce grand rendez-vous des francophones du monde, Kinshasa reste toujours optimiste et rassure notamment sur la réussite de l’évènement. Malgré l’optimisme de Kinshasa, pour des raisons sécuritaires et sanitaires, parfois logistiques, le Québec, région francophone du Canada, a annoncé son retrait de cette édition des Jeux de la francophonie. L’autre région francophone du Canada, le Nouveau-Brunswick, avait décidé d’envoyer une délégation réduite à Kinshasa. Plus récemment, la Fédération Wallonie-Bruxelles de la Belgique, a dit ne pas participer aux compétitions sportives.

Lire :  La DCTH demande l’application de la justice pour que les kidnappeurs purgent leurs peines comme convenu

À la suite de Rabat et Casablanca (Maroc, 1989), Paris (France, 1994), Antananarivo (Madagascar, 1997), Ottawa et Hull (Canada, Canada-Québec, 2001), Niamey (Niger, 2005), Beyrouth (Liban, 2009), Nice (France, 2013) et Abidjan (Côte d’Ivoire, 2017), c’est Kinshasa, capitale de la RDC, qui accueillera en 2023 les meilleurs jeunes talents artistes et sportifs francophones lors des IXes Jeux de la Francophonie.

Les Jeux de la Francophonie ont été attribués à la RDC le 2 juillet 2019 lors de la 108ème session du conseil permanent de la Francophonie. Prévus en 2021, ils ont été reportés d’abord du 21 au 28 août 2022 à la suite de la pandémie de Covid-19 avant cette seconde chance. Lire aussi: IXèmes Jeux de la Francophonie : la RDC entre rêve et cauchemar d’organiser ces jeux à Kinshasa – Infocongo