Seth Kikuni, président de Piste pour l'émergence

Candidat à l’élection présidentielle de 2018, Seth Kikuni a lancé officiellement ce mercredi 24 mai son parti politique dénommé « Piste pour l’émergence », pour privilégier « l’humanisme » dans l’action publique.

Ce parti qui s’ajoute à, une myriade qui existe déjà en RDC, s’aligne dans l’opposition politique contre la gouvernance actuelle de Félix Tshisekedi. Seth Kikuni qui est aussi un entrepreneur congolais, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle prévue en décembre 2023.

Il s’indigne par ailleurs que les congolais soient « sans dignité, sans justice, pauvres dans un Congo qui malgré toutes ses richesses n’est pas toujours beau ».

« Nous voici aujourd’hui en 2023, 62 ans après la mort de Lumumba. Beaucoup de nos compatriotes sont toujours corrompus. Le congolais est toujours dans une cage où il est regardé du dehors tantôt avec cette compassion bénévole, tantôt avec joie et plaisir. Nous sommes encore là sans dignité, sans justice, pauvres dans un Congo qui malgré toutes ses richesses n’est pas toujours beau.

Et pire encore, nos oppresseurs d’aujourd’hui sont les opprimés ou les enfants des opprimés d’hier. C’est pour cette raison qu’avec nos camarades de lutte, nous nous sommes dit, avant de mener ce combat, il nous faut d’abord une doctrine, c’est-à -dire, il nous faut un ensemble de croyances et des principes qui traduit notre conception même de la politique. Nous avons dit faisons-nous appeler des « humanistes », c’est-à-dire les partisans de « ki-bomoto ». Humaniste pour nous veut tout simplement dire que l’être humain est sacré », a déclaré Seth Kikuni lors de la cérémonie du lancement du parti.

Rassembler les congolais pour de nouvelles solutions de développement

Et d’ajouter :

Lire :  Hydrocarbures : préavis de grève des distributeurs dans la zone sud

« Notre parti vise le rassemblement de tous les congolais soucieux de proposer des nouvelles solutions pour le développement de la République Démocratique du Congo et qui partagent : La conviction d’un humanisme libéral fondé sur la responsabilité individuelle, la démocratie, les droits de l’homme et le bien-être matériel. J’accepte solennellement d’être le candidat président de la République de notre Parti Piste pour l’Émergence dans le but de travailler pour créer les conditions favorables de la consécration de la sacralité de chaque personne, de l’amélioration de ses conditions matérielles et de l’émergence de la République Démocratique du Congo, notre pays ».

Les activités autour du processus électoral évoluent après la clôture des opérations d’identification des électeurs. La mission mixte d’audit externe du fichier électoral a dévoilé lundi 22 mai, les conclusions du travail réalisé du 15 au 20 mai. Il ressort de ce rapport que le fichier électoral de la CENI est « fiable » et contient des données validées à hauteur de 43 955 181 électeurs. Plus de 2 millions de doublons ont été élagués du fichier. Lire aussi: L’Opposition fait-elle donc si peur à l’Union Sacrée ? – Infocongo