Sit-in de l'opposition à la CENI

Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Matata Ponyo et Delly Sesanga sont arrivés autour de 9 heures sur le boulevard du 30 juin pour le sit-in organisé par leurs partis politiques, mais ils ont été bloqués à la barrière située côté poste. Ce dispositif policier a été mis en place très tôt le matin pour empêcher la tenue de cette manifestation.

La semaine dernière, après leur marche réprimée violemment par la police, les partis politiques Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, Ecide de Martin Fayulu, Envol de Delly Sesanga et LGD de Matata Ponyo avaient adressé une lettre au Gouverneur de la ville pour lui annoncer leur manifestation devant la CENI afin de protester contre « des élections chaotiques ». Le Vice-Gouverneur de la ville leur réservé une fin de non-recevoir, faisant valoir que le site de leur activité se situe dans une zone déclarée neutre par un arrêté du Gouverneur.

Une position qui n’a pas convaincu l’opposition qui a rappelé toutes les manifestations déjà organisées, aussi bien par l’opposition que la majorité au pouvoir sur les mêmes sites déclarés neutres, notamment le boulevard Lumumba entre l’aéroport international de Ndjili et l’échangeur de Limete. L’opposition a donc maintenu sa manifestation de ce jour.

Entre-temps aux différentes barrières, la foule ne fait qu’enfler et l’on ne sait pas ce qui va se passer. En face, la police a aligné son dispositif anti-émeutes. On aperçoit les policiers armés de lance grenade lacrymogène ainsi que les fourgons carcéraux, sans oublier d’autres équipements et même des armes à feu. Lire aussi : RDC : A son tour, Gecoco Mulumba interdit le sit-in de l’opposition devant le siège de la CENI – Infocongo

Lire :  Foot-RDC : les Léopards entament les entrainements en Egypte

Avec Congoguardian