Denis Kadima et les experts choisis pour l'audit du Fichier électoral

Après avoir rendu public, le lundi 15 mai, les noms de cinq experts sélectionnés parmi les 212 dossiers soumis le 9 mai courant, la CENI vient de lancer ce mardi 16 mai 2023, l’Audit externe de son fichier électoral.

L’opération a débuté lundi 15 mai 2023 par une réunion d’échanges entre les membres de la Centrale électorale et l’équipe mixte d’experts nationaux et internationaux issue d’un appel à candidature lancé le 9 mai dernier.

Cette équipe mixte a jusqu’au 20 mai courant pour exécuter cette tâche, soit 5 jours seulement.

Pourquoi l’audit externe

L’objectif global de l’audit externe du fichier électoral est, d’une part, d’évaluer le système actuel d’identification et d’enrôlement des électeurs, afin d’en identifier les forces et les faiblesses et d’en dégager éventuellement des mesures correctives, et d’autre part, de formuler, le cas échéant, des recommandations conséquentes visant à améliorer la qualité et l’intégrité du fichier électoral.

C’est dans ce contexte que le Bureau de la CENI, en conformité avec le calendrier du processus électoral s’est réuni, samedi 13 mai 2023, pour procéder à la sélection des prestataires et la constitution de la mission mixte devant entreprendre l’audit externe du fichier électoral dont les travaux devaient débuter lundi 15 mai 2023.

Critères de sélection

La sélection des prestataires s’est opérée sur la base des critères préalablement établis et qui sont clairement esquissés dans l’appel à candidatures et qui peuvent se résumer aux exigences liées aux qualifications académiques, à l’expérience professionnelle, à des références solides dans le domaine de gestion et d’audit des systèmes d’informations, notamment audit des fichiers électoraux, et de l’éventualité d’une situation de conflit d’intérêt.

Lire :  RDC : un plan de relance de la MIBA évalué à hauteur de 453 millions USD, adopté

Deux experts internationaux et trois nationaux retenus

Tenant compte de la politique Genre de la CENI, le Bureau a examiné les candidatures féminines, en les confrontant au mérite et au respect scrupuleux des conditions requises et une seule femme a été classée parmi les 5 retenus.

Sont retenus experts internationaux : Mme Janet Love de l’Afrique du Sud et Mr Muhabi Lufu Chisi de Malawi, tandis que les Experts nationaux sont composés de : Messieurs Joseph Topangu, Kabata Kabata Kabamba et Vianney Nzanzu Tawite.

Les profils des experts retenus sont en conformité avec les thématiques générales de la mission, à savoir le contexte politique et le cadre constitutionnel et légal, la gestion des systèmes électoraux, les technologies et les applications utilisées pour l’inscription des électeurs, la gestion des bases des données, la démographie et les statistiques, soutient la Centrale électorale congolaise. Lire aussi: Pour Corneille Nangaa, auditer un fichier électoral en 6 jours est une chimère, le comble de la farce ! – Infocongo

Victor Bogenda Tembele