Moise Katumbi Chapwe

Le Président National de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi Chapwe, s’est entretenu le lundi 08 mai 2023, avec les membres de différents organes de son parti de la ville province de Kinshasa, dans la salle de la paroisse Notre Dame de Fatima, à Gombe.

Ont pris part à cette rencontre, les membres de la Coordination provinciale, les Coordonnateurs inter-fédéraux et leurs membres, Présidents fédéraux, les Coordinations nationale et provinciale de la JER et celles de la DFC, les Associations Katumbistes et autres.

Les Hauts Représentants, les députés, le Secrétariat Général avec son personnel politique qui sont les Secrétaires nationaux et le personnel d’appoint ou Secrétariat technique étaient aussi présents.

Le premier à prendre la parole pour le mot de bienvenu au président national du parti, le Secrétaire Général de Ensemble pour la République, Dieudonné Bolengetenge Balea, a fixé l’assistance sur l’unique point inscrit à l’ordre du jour, à savoir :  la marche pacifique du 13 mai, avant la présentation des participants.

Bolengetenge Balea, Secrétaire général d'Ensemble pour la République
Bolengetenge Balea, Secrétaire général d’Ensemble pour la République

La parole aux inter-fédérations

Toutes les 4 Inter fédérations de la ville province de Kinshasa ont abondé presque dans le même sens dont la description de leur district, les difficultés de fonctionnement et la présentation des dirigeants de leurs Fédérations, notamment les présidents fédéraux, la Jeunesse et la Dynamique des Femmes pour le Changement. Le même exercice a été faite par les associations.

La partie la plus intéressante est celle des « conflits » de concurrence, principalement perceptible dans la compétitivité entrainant un climat coopératif :

1. Tshangu : Kinshasa est le miroir du pays et Tshangu est les Poumons de Kinshasa. Tshangu est capable de barrer la route à la loi Tshiani. Conquérir Tshangu, c’est avoir Kinshasa entre vos mains.

2. Funa : Notre Président National s’appelle Moïse. Dans la Bible, on ne peut pas parler de Moïse sans parler de son bâton. Si Tshangu est les poumons, La Funa est le Coeur de Kinshasa.

Lire :  Emmanuel Macron arrive à Kinshasa face à une opinion publique hostile

3. Lukunga: Guelord Nzuzi Nzuzi confirme que Lukunga est le Cerveau de Kinshasa. La marche de ce samedi 13 mai 2023 va montrer l’existence et la réussite de l’opposition.

4. Mont-Amba :  Nous souhaitons bienvenue au Président National. Nous échangeons entre père et enfants et nous voulons que le Président visite quelques centres hospitaliers, marchés, étudiants et sportifs. Et surtout, nous voulons la présence du Président à la marche de ce samedi 13 mai.

DFC, JER, Associations et autres… ont aussi parlé

– D.F.C. : Étant égale à l’homme, la femme travaille mais elle n’est pas respectée. Nous voulons que notre parti politique fasse la différence on nous invitant à participer aux côtés de l’homme à toutes les activités du parti. Pour la marche de samedi 13 mai, nous y serons massivement.

– J.E.R : Jacky Ndala : Nous sommes à 6 mois des élections, nous vous demandons de rester à Kinshasa. Monsieur le Président, le travail que vous avez choisi demande d’être un homme de détermination et vous l’êtes. Les autres autorités du parti doivent effectuer leur travail avec cœur, amour et détermination. Nous vous assurons que la marche du 13 mai aura plus de 2 millions de participants dans la rue.

– Simon Bohulu (JER/Kinshasa) : La marche du 13 mai, c’est une affaire de la vie ou de la mort car, nous avons deux batailles : celle de nos adversaires qui viendront nous provoquer et à cet effet, nous devons nous préparer en conséquence.

Eviter le flatterie

Je demande aux collaborateurs du Président National d’éviter la flatterie, de lui dire la vérité en lui montrant sa faute là où il y en a. A part l’aide individuelle des certaines autorités du parti, nous voulons que le parti prenne sa responsabilité en main car, c’est la jeunesse qui va élire le président à la magistrature suprême.

Lire :  Félix Tshisekedi nomme les nouveaux membres du Conseil Economique et Social

– Associations : Nous avons choisi à soutenir Moïse Katumbi, c’est pourquoi nous faisons les activités avec nos propres moyens. C’est pour dire que les vrais Katumbistes sont dans les associations et nos dans le parti politique. En se référant à la Bible, à chaque fois que Moïse montait sur la montagne, il avait toujours Aaron à ses côtés. Pour la marche de ce samedi 13 mai, les associations mobiliseront plus de 10 000 personnes.

– Honorable Daniel Safu, Député national : En RDC, on ne peut pas devenir président de la République sans les fédéraux. Nous allons paralyser la ville de Kinshasa ce samedi 13 mai 2023.

Moïse Katumbi très convaincant

Moise Katumbi candidat à la présidentielle 2023
Moise Katumbi candidat à la présidentielle 2023

Ayant pris la parole, le Président National de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi Chapwe, a tenu la salle en haleine par de propos qu’on attendait sortir de sa bouche. Du début à la fin, il a été congratulé, des applaudissements nourris ont donné au Chairman espoir de conquérir la ville province de Kinshasa qui semble être tombée entre ses mains.

« Au lieu d’échanger en lingala, vous préférez le français et je vous donne 4/10. Je suis chaque jour à Kinshasa à travers le Secrétaire Général, la Coordination nationale de la DFC et la Coordination provinciale de Kinshasa. Avant de dormir, je dois échanger avec eux ».

On travaille derrière la caméra :

« Je ne suis pas un président qui fait une pierre ici, une autre là- bas. Je ne veux pas énumérer ici, toutes les actions faites à Kinshasa. Ce lundi avant midi, nous venons d’inaugurer un centre médical au camp Luka. Je ne me présente pas pour la pose de la première pierre, je préfère inaugurer.

La majorité de la population a la faim et il y a une crise à Kinshasa. Tout ce que je fais au Katanga, je le ferai partout au pays. J’ai inauguré un orphelinat à Gemena au Nord-Ubangi ».

Lire :  L’électorat pour les scrutins des sénateurs, gouverneurs et Vice-gouverneurs convoqué ce jeudi 1er février

La Marche : « Je suis venu pour la marche et je félicite Jacky Ndala, DKP et les autres qui ont promis de mobiliser. Je serai à la marche pacifique si vous mobilisez 3 à 4 000 000 de personnes ».

Les Inter-fédérations : « Pour la ville de Kinshasa, je visiterai toutes les 4 Inter-fédérations et je voudrai aussi y trouver 500 000 membres adhérents dans chaque Inter-fédération ». Concernant la parité, je respecte les mamans, nous sommes bien des partenaires. Et pour tout autre problème, les linges sales se lavent en famille ».

Le social lamentable des Congolais

Situation sociale : « La vie est devenue chère, il n’y a pas des routes de Kinshasa à l’Équateur et à Kisangani. Il faut que le pays change. Les discours ne changeront rien, c’est la population. Il faut que chaque congolais se retrouve et je suis là parce que la souffrance a dépassé le seuil. Pas d’électricité, pas de l’eau. Même pas 1% des étudiants qui terminent les Universités ne trouve pas du travail ».

Élections : « En tant que président d’Ensemble pour la République, moi votre frère, je vous dis que le jour des élections, nous devons laisser tous ce que nous devrions faire ce jour-là pour se focaliser à veiller au bon grain du déroulement des élections. Ceux qui préparent la tricherie n’ont pas le monopole de ce pays. Nous devons veiller ce jour-là car, le Congo n’est pas pour les politiciens, mais pour la population. Ce jour-là, nous allons dormir au stade, comme dans un match entre TP. Mazembe et V. Club », a dit Moïse Katumbi Chapwe. Lire aussi: Marche de l’opposition le 13 mai : Moïse Katumbi à Kinshasa pour un processus électoral transparent et équitable – Infocongo

Gel Boumbe