La base de la MONUSCO attaquée par la population à Goma

Des centaines des manifestants ont investi lundi les installations de la MONUSCO, plus précisément la base logistique de la mission onusienne à Goma dans le Nord-Kivu.

Selon des médias locaux, les manifestants ont vandalisé les biens appartenant à la mission onusienne, incendiant des véhicules de la mission, et pillant des meubles et du matériel informatique notamment.

La Fédération locale de l’UDPS le parti au pouvoir, avait appelé la semaine dernière à une « manifestation pacifique » pour exiger le départ de la MONUSCO de la Rdc, une force onusienne de près de 20.000 hommes, accusée par une frange de l’opinion d’impuissance face aux exactions des groupes armés dans cette région.

Toujours la semaine dernière, le Président du Sénat congolais Modeste Bahati Lukwebo, de passage à Goma, avait publiquement appelé au départ de la MONUSCO, et avait invité la population locale à se prendre en charge.

A Kinshasa, le porte-parole du Gouvernement Patrick Muyaya, a indiqué que le Gouvernement suivait de très près la situation à Goma, soulignant que les fauteurs de trouble seront poursuivis et sanctionnés.

Lire :  Marche de l'opposition : Le quatuor Matata, Fayulu, Katumbi et Sesanga dénonce un régime Tshisekedi dictatorial et décadent