Affrontements FARDC-M23

D’intenses combats opposent, depuis tôt ce lundi 6 février, les Forces armées de la RDC (FARDC) aux terroristes du M23 dans le groupement de Kamuronza, à la chefferie des Bahunde, au territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Les terroristes du M23 ont lancé cette offensive contre les positions des FARDC, dans le village de Karenga au sud-est du parc national des Virunga, pour tenter de couper la route Goma-Sake.

La force négative a, en effet, contourné les positions des FARDC dans le parc des Virunga, attestent les sources anonymes, confirmées par les responsables coutumiers.

Les mêmes sources confirment que des tirs à l’arme lourde se faisaient entendre dans le parc des Virunga où les terroristes rwandais, se sont heurtés à la résistance des FARDC.

Il n’y a jusque-là, aucun bilan de ces combats. Cependant on signale un afflux des déplacés arrivés dans la cité de Sake.

Sur le front sud toujours à Masisi, les localités de Kitshanga et Kirolirwe, restent toujours vidés de leurs habitants. Ils ont peur d’y retourner, craignant les exactions des terroristes, affirment certains d’entre-eux.

Accalmie à Rutshuru

Pendant ce temps, une accalmie s’observe sur le front nord de la ville de Goma, dans le territoire de Rutshuru. La situation reste relativement calme dans les environs du pont Mabenga.

A l’ouest de Kiwanja (Rutshuru) le M23 occupe toujours les villages conquis de Kisharo, Kisegu et Katwiguru alors que la cité de Nyamilima, reste sous l’emprise des groupes armés.

Dans le territoire de Nyiragongo à Kibumba, au nord de Goma, aucune activité militaire n’y est signalée. Les belligérants maintiennent chacun ses positions.

Lire :  Nyiragongo : la MONUSCO recueille en hélico les infos sur l’activité volcanique

Les sources concordantes dans le Nyiragongo rapportent que seuls les militaires de la force de l’EAC y sont visibles. Lire aussi: Nouveaux affrontements entre FARDC et M23 autour de Kitshanga