Fortunat Biselele conduit au Palais de justice

L’influent ex-Conseiller privé du président Tshisekedi, Fortunat Biselele (alias Bifort), a été transféré vendredi la nuit à la prison centrale de Makala de Kinshasa, où il a passé sa première nuit, après au moins six heures d’audition dans les locaux du parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa Gombe.

Vendredi 20 janvier, en fin d’après-midi (17h40), l’ancien conseiller du président congolais est arrivé au Palais de justice sous bonne escorte militarisée de trois fourgonnettes.

Casquette rouge vissée sur la tête, masque noir couvrant le nez et la bouche, une paire de babouches aux pieds, Fortunat Biselele a été directement conduit dans les locaux du parquet près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe. Plusieurs minutes après son arrivée, le président de cette cour a quitté le parquet pour rejoindre son bureau, sans faire la moindre déclaration.

Fortunat Biselele à la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe

Selon plusieurs sources officielles, M. Biselele était interpellé depuis le 14 janvier pour des raisons d’enquête. Il avait auparavant fait des révélations dans une interview accordée au journaliste camerounais Alain Foka, sur un deal conclu entre le président Félix Tshisekedi et son homologue rwandais, Paul Kagame, concernant les minerais Congolais

Mais, les motifs réels ayant conduit à cette interpellation n’ont pas été révélés par les officiels.

Dimanche 15 janvier, il a été débarqué du cabinet présidentiel par une ordonnance avec de nombreux autres collaborateurs de Félix Tshisekedi.

Proche du Rwanda

Réputé proche et influent auprès du président de la République, plusieurs médias locaux et étrangers ont fait état des soupçons de connivence avec le Rwanda, qui soutient le groupe terroriste Mouvement du 23 mars (M23).

Lire :  Haut-Uélé : suspension des administrateurs des territoires de Dungu et Niangara.

Des sources ont également indiqué à l’ACP que l’ex-Conseiller détenait aussi un passeport rwandais en cours de validité. Les mêmes sources ont aussi révélé qu’une importante somme d’argent liquide était trouvée dans l’une de ses résidences de Kinshasa.

Des sources ont également indiqué à l’ACP que l’ex conseiller détenait aussi un passeport rwandais en cours de validité. Les mêmes sources ont aussi révélé qu’une importante somme d’argent liquide était trouvée dans l’une de ses résidences de Kinshasa. Lire aussi: Le coup de balai de Félix Tshisekedi dévoile les petites affaires de Fortunat Biselele à la présidence