Fortunat Biselele relevé de ses fonctions de conseiller privé du président Tshisekedi

Le Président de la République a rendu publique, la nouvelle composition de son cabinet de travail, dimanche 15 janvier 2023. Ce remaniement est intervenu avant son voyage en Suisse où il participe au Forum économique mondial de Davos.

Ce coup de balai a enregistré des nouvelles entrées, des maintenus, des promus, mais aussi des défenestrés parmi lesquels, figurent Fortunat Biselele alias Bifor, Jean-Claude Kabongo et Alexis Kayembe. Quant à Taupin Kabongo, il fait partie de ceux qui sont restés, mais éloigné du chef.

Bien qu’un peu tard, Félix Tshisekedi vient de se débarrasser et de s’éloigner de son pré-carré, de ceux qu’il pensait l’accompagner pour le redressement de la RDC.

Bifor Biselele l’homme de tous les coups

Fortunat Biselele entre les président Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni

Selon Scooprdc.net, l’homme qui chuchotait à l’oreille du Boss, Bifor Biselele est cité dans beaucoup de scandales financiers, notamment celui de 20 millions USD du gisement d’or dans l’ex-province Orientale. Le journal soutient qu’il est indexé à la base des ennuis de liquidations que connait la Banque Afriland First Bank.

Notre source précise dans ses colonnes que Bifor est accusé d’être l’auteur moral du complot fomenté contre François Beya dit Fantômas, ancien conseiller spécial en matière de sécurité du Président de la République, dans une fausse affaire de coup d’État. Bien que Biselele fût soupçonné d’être une taupe du régime rwandais au Palais de la nation, il était toujours l’homme le plus écouté par le Chef.

La guerre qu’il menait au palais était pour déstabiliser les gênants, mais son indélicatesse s’est avérée lorsqu’il vante le carnet d’adresse fourni de Paul Kagame, dans une interview très récente avec le journaliste Alain Foka, dans laquelle, il parle des « intérêts obscurs » survenus dans le deal conclu entre le président rwandais et Félix Tshisekedi.

Lire :  Beni: Les 8 militants de la LUCHA passent leur deuxième nuit à la prison de Beni-Kangbayi

Bifor ne veut pas couler seul

« Dès lors dans la disgrâce, Bifor qui a coulé, aurait déclaré à ceux qui l’ont rapporté à Scooprdc.net, qu’il va en découdre avec tous ses « détracteurs » en leur infligeant le sort qu’avait connu Théthé Kibwe Kabwe, ancien Conseiller du chef de l’État et directeur de cabinet adjoint de François Beya, décédé le jeudi 24 juin 2021. Il serait déterminé à ne pas couler seul », indique notre confrère.

À Scooprdc.net de poser de s’interroger : « Si cette déclaration s’avérerait vraie, est-ce lui qui avait tué Me Théthé Kibwe, prétendument mort de Covid-19 ?  Doit-on douter de tous les décès déclarés de Corona virus à la présidence de la République ? Seule une enquête minutieuse apporterait de l’éclairage ». 

Nous espérons bien que Biselele est rattrapé par ses actes. Et le mal au Congo est de laisser le coupable libre avec ses crimes financier et humain documentés sans moindre la punition. Dans un état réclamé de droit, Bifor ne peut pas échapper à deux choses : la prison pour détournement et trahison ; la saisie ou restitution de l’argent ou bien détourné. Lire aussi: Fortunat Biselele relevé de ses fonctions de Conseiller privé du président Félix Tshisekedi

Gel Boumbe