Insécurité à Beni

Le CALCC (Conseil de l’Apostolat des laïcs catholiques du Congo) a appelé, vendredi 20 janvier, le gouvernement à lever la mesure de l’état de siège, dans la province de l’Ituri, où l’insécurité bat son plein.

Cette ASBL a lancé cet appel dans une déclaration publiée à Bunia où les populations sont victimes des menaces des groupes armés.

Le CALCC a également encouragé le gouvernement congolais à renforcer des bases militaires spéciales dans les territoires de Djugu, Mahagi et Irumu pour neutraliser lesdits groupes armés.

Selon le CALCC, la mesure de l’état de siège avait suscité beaucoup d’espoirs chez les Ituriens, qui ont cru voir la fin des drames qui les endeuillent depuis 2017.

Mais, il désespère de voir que depuis l’instauration de cette gouvernance particulière, le sang continue de couler et l’insécurité persiste. Il dénonce de ce fait les tueries des civils, la destruction des infrastructures socio-économiques et le déplacement massif de la population.

Le CALCC fustige les bavures des éléments FARDC, accusés d’avoir érigé plusieurs barrières illégales de tracasseries à l’instar des miliciens. Il a invité les groupes armés à arrêter les tueries et à remettre toutes les armes sans condition.

Cette organisation entend entreprendre des actions légales non violentes pour pousser le gouvernement à assumer ses responsabilités si l’insécurité persistait en Ituri. Lire aussi: