La Cour d’appel de Gombe ouvre une information judiciaire contre Vidiye Tshimanga

Le Procureur Général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe a invité, ce lundi 19 septembre 2022, Vidiye Tshimanga à se présenter mercredi 21 septembre à 11 h à son office pour une communication le concernant. Le motif de l’invitation n’est pas mentionné dans le document d’invitation, mais le parquet général a émis, toujours ce lundi deux réquisitions qui donnent une idée des raisons de cette convocation.

La première réquisition, est adressée au Notaire du Guichet unique de création d’entreprise. Celui-ci est appelé à apporter toute information dont il disposerait sur l’identification des personnes ayant des actions dans la société COBAMIN (mentionnée par Vidiye Tshimanga dans les vidéos en circulation) ainsi que les parts détenues par chacune d’entre elles.

La seconde réquisition est adressée au Président de l’Agence nationale de prévention et de lutte contre la corruption (APLC). Celui-ci est appelé à, éclairer le parquet sur les 20% de participations (commission) que Vidiye Tshimanga a déclaré avoir bénéficié au sein de la COBAMIN en échange de contribution de l’obtention des licences d’exploitation minières et de la protection des investisseurs.

Ces faits, peut-on lire dans cette seconde réquisition, sont susceptibles de « cristalliser la prévention de corruption dans le chef de l’intéressé ci-haut cité ».

Au regard des données que le parquet entend collecter, tout indique que lors de sa rencontre avec Vidiye Tshimanga ce mercredi, le Procureur Général pourrait lui signifier, soit son interdiction de quitter la ville de Kinshasa, soit sa mise en détention préventive. Lire aussi: Magouilles et trafic d’influence à la présidence de la RDC : le conseiller stratégique Vidiye Tshimanga rend le tablier

Lire :  RDC : Vidiye Tshimanga bénéficie de la liberté provisoire

Avec Congo Guardian

Leave a Reply

Your email address will not be published.