Soutien du Rwanda au M23 : Christophe Lutundula appelle aux sanctions contre Kigali

Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la RDC, Christophe Lutundula Apala appelle la communauté internationale à sanctionner le Rwanda dont le soutien au M23 a été confirmé par un rapport d’experts de l’ONU.

En effet, dans un entretien accordé ce samedi 06 août 2022 à RFI, Christophe Lutundula a appelé le Conseil de sécurité des Nations-Unies, l’Union africaine ainsi les organisations sous régionale à sanctionner le régime de Kigali après la révélation de son soutien au groupe terroriste du M23, confirmé le groupe d’experts des Nations-Unies.

« Ce que nous pensons maintenant est que le conseil de sécurité des nations unies en tire toutes les conséquences en termes de sanctions, en termes d’accompagnement actif de la RDC pour éradiquer le cancer des groupes armés. Et que l’union africaine tire aussi les conséquences de ce rapport. Il reste que toutes les organisations sous régionales se comportent de la même manière », a-t-il déclaré.

A ce sujet, le patron de la diplomatie congolaise a émis le vœu de voir ces organisations sanctionner le Rwanda pour dit-il, éviter de créer un précédent fâcheux.

Christophe Lutundula a brandi les mesures déjà prises par le gouvernement congolais à l’encontre de Kigali, notamment la suspension de la coopération avec le Rwanda et la mise en veilleuse de tous les accords et engagements pris avec le pays de Paul Kagame.

Il a en outre invité le président angolais Joao Lourenço qui assure la médiation entre Kinshasa et Kigali, à considérer ce rapport comme un élément qui peut aider dans la recherche de la solution de la crise de confiance entre Kinshasa et Kigali. Ce sera aussi, a-t-il ajouté, un début de solution à la crise sécuritaire que la RDC dans sa partie orientale depuis plus de deux décennies. Lire aussi: Intervention de l’armée rwandaise en RDC: L’ONU crucifie Kigali

Lire :  Sénat: L'ensemble du Bureau démissionne

Leave a Reply

Your email address will not be published.