Cour constitutionnelle : les juges Dieudonné Kaluba et Evariste-Prince Funga vidés de leurs fonctions après tirage au sort

Le président de la cour constitutionnel Dieudonné Kaluba Dibwe et le juge Evariste-Prince Funga Molima Mwata quittent leurs fonctions à la Cour constitutionnelle à l’issue d’un tirage au sort intervenu ce mardi 10 mai.

Désignés respectivement par le Chef de l’Etat et le Conseil supérieur de la magistrature, Dieudonné Kaluba et Evariste-Prince Funga quittent leurs postes de manière quelque peu rocambolesque, après le décès du juge Mongulu T’apangane Polycarpe. Les juges restants ainsi que ceux qui seront nommés devront donc élire le prochain Président de la Cour constitutionnelle.

Le dernier renouvellement de la Cour constitutionnelle a eu lieu le 17 juillet 2020 en vertu de l’ordonnance du Président de la République. Trois nouveaux juges avaient été nommés après la démission de Benoît Lwamba Bindu.

Intervenant dans un contexte marqué par le décès d’un membre de cette cour et la préparation des élections de 2023, ce nouveau tirage au sort des membres de la Cour constitutionnelle est contesté par les membres du cabinet Kaluba, qui laissent entendre qu’ « il s’agit d’une mascarade, une irrégularité, une fraude suicidaire à l’état de droit ».

D’aucuns voient dans cette éviction programmée de Dieudonné Kaluba, une manière de trouver un autre homme de main, qui aura pour mission de condamner Augustin Matata Ponyo, dans le dossier Bukanga-Lonzo et anéantir dans l’œuf son parti politique naissant. Matata Ponyo est candidat à la présidentielle en 2023…Lire aussi: Procès Matata : la Cour constitutionnelle se déclare incompétente à juger le sénateur

Lire :  La Cour constitutionnelle a tenu sa première audience avec ses 9 juges

Leave a Reply

Your email address will not be published.