Augustin Matata Ponyo, sénateur

La Cour Constitutionnelle a jugé recevables et fondées, les exceptions soulevées par les avocats de l’ancien Premier ministre et sénateur Augustin Matata Ponyo, et s’est déclarée incompétente à juger de son affaire.

En audience ce lundi pour statuer sur les exceptions soulevées lors de l’audience précédente, la Cour s’est rendue à l’évidence de la vacuité du dossier de l’ancien Premier ministre et des insuffisances manifeste dans la saisine dans le chef du Procureur général.

Avec cet arrêt avant-dire droit, Matata Ponyo sort par la grande porte dans cette affaire de Bukanga-Lonzo, une affaire qui avait pris une forte connotation politique, et largement suivie par les observateurs tant au pays qu’à l’extérieur. Lire aussi: RDC : l’Affaire Bukanga est renvoyée au 8 novembre, faute d’interprète anglophone

Lire :  Sénat : Une commission spéciale pour sacrifier Matata Ponyo et Thambwe Mwamba

Leave a Reply

Your email address will not be published.