Goma rond-point Tshukudu

Dans une correspondance adressée au secrétariat exécutif du parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (Nord-Kivu), le maire de la ville de Goma, commissaire supérieur Kabeya Makosa François accuse réception de la lettre lui adressée par ce parti cher à Martin fayulu, informant sur la tenue d’une marche pacifique mercredi 15 septembre 2021, exigeant la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avant les élections de 2023.

En réponse, l’autorité urbaine ne s’accorde pas avec les disciples de Martin fayulu. A l’en croire, cette interdiction est due à l’instauration de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, qui n’autorise aucune manifestation.

En dépit de l’interdiction de cette marche pacifique, l’ECIDÉ renseigne qu’il ne cèdera pas à la décision du maire et maintien bel et bien sa manifestation pour le mercredi 15 septembre dans la ville de Goma

Ainsi, l’ECIDÉ appelle la population à venir prendre part à cette marche pacifique qui partira du rond-point terminus Mutinga pour ceux de la partie nord de la ville et à la station Simba de Ndosho pour ceux de la partie ouest, avant de chuter au bureau de la CENI antenne du Nord-Kivu.

Rappelons ici qu’en ville province de Kinshasa, le gouverneur Ngobila a également interdit la marche de la coalition Lamuka, demandant la dépolarisation de la CENI. Lire aussi: Kinshasa : Lamuka confirme sa marche du 15 septembre

Yannick Warangasi/ Goma

Lire :  Beni : des élèves chassés violement de la mairie par les forces de l'ordre, après 7 jours de sit-in

Leave a Reply

Your email address will not be published.