RDC : le cardinal Monsengwo sera inhumé ce mercredi à la cathédrale Notre Dame du Congo

Le Cardinal émérite Laurent Monsengwo Pasinya sera inhumé ce mercredi 21 juillet à la cathédrale Notre Dame du Congo, après une messe qui sera dite par le Cardinal Fridolin Ambongo, en présence des présidents Felix Tshisekedi et Denis Sassou Nguesso.  

Avec cette inhumation prendront fin les hommages de la Nation a ce pasteur de l’église catholique qui a eu une influence énorme dans le secteur politique. 

Mardi 20 juillet, à l’esplanade du Palais du peuple, Laurent Monsengwo, archevêque émérite de Kinshasa, a été admis à titre posthume dans l’Ordre national héros nationaux Kabila- Lumumba au grade de grand cordon. Il a donc ainsi été décoré à titre posthume par le Président de la République Felix Antoine Tshisekedi, en présence de son homologue Denis Sassou Nguesso de la République du Congo.  

Pérenniser son œuvre 

« L’œuvre de Dieu pour la renaissance du Congo mais aussi du continent africain pour lesquels le Cardinal Laurent Monsegwo a consumé toute sa vie, c’est de voir nos dirigeants ne pas se considérer comme les propriétaires de nos pays. Mais comme des humbles serviteurs de la nation pour le bien et le bonheur des populations », a recommandé le cardinal Fridolin Ambongo. Il l’a dit dans son homélie au cours de la messe organisée à l’esplanade du Palais du peuple en hommage au cardinal Monsengwo.  

L’archevêque de Kinshasa a souligné que la meilleure manière d’honorer le défunt était notamment pour les dirigeants de travailler pour que les immenses richesses de la RDC servent réellement au bien des populations et non à un petit groupe des privilégiés.

« On ne peut rendre hommage à la mémoire du cardinal Laurent Monsengwo si on laisse la population croupir dans la misère, alors que les gouvernants vivent dans l’opulence et l’impunité. Honorer la mémoire du cardinal Laurent Monsengwo, c’est aussi devenir des artisans de paix, de justice, de l’instauration de l’état de droit pour que le vivre ensemble dans la paix et la réconciliation nationale soit possible en Afrique et au Congo », a indiqué le Cardinal Fridolin Ambongo. Lire aussi: Obsèques du Cardinal Monsengwo : le Cardinal Fridolin Ambongo égratigne le pouvoir en place

Radio Okapi

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.