Procès Jacky Ndala

Jacky Ndala, Président de la ligue des jeunes du parti Ensemble de Moïse Katumbi, a été condamné à deux (2) ans de réclusion et à 500.000 FC d’amende, au terme d’un procès en flagrance au Tribunal de paix de Kinkole (est de Kinshasa).

Poursuivi pour « provocation directe à désobéir aux lois et incitation à la violence et rébellion », Jacky Ndala avait été appréhendé lundi dernier à son domicile de la commune de la N’sele en présence de sa famille, et acheminé dans des locaux de l’ANR. Il a été déféré mardi au Parquet près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, où le Procureur l’a inculpé et placé en détention, avant de le traduire en justice devant son juge naturel du tripaix de Kinkole.

Jacky Ndala, avait contesté et critiqué en termes vigoureux, le projet de verrouillage de la Présidence par une loi initiée par l’acteur politique Noël Tshiani, présumé proche du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, et porté par un député de l’union sacrée Nsingi Pululu, mais jugé préjudiciable aux ambitions du Président de Ensemble, Moïse Katumbi. Lire aussi: Justice : Jacquy Ndala inculpé et jugé en flagrance

Lire :  Les deux grands péchés de Mgr Gérard Mulumba à la Maison civile du chef de l’Etat

Leave a Reply

Your email address will not be published.