Noel Tshiani et Nsingi Pululu

Le projet de loi sur la congolité de Noël Tshani a été déclaré irrecevable par le Bureau d’études de l’Assemblée nationale au prétexte qu’elle heurte certaines dispositions de la constitution actuelle.

Lors de son dernier séjour à New-York, en marge de l’Assemblée générale de l’Onu, le Président de la République Félix Tshisekedi avait déjà émis des réserves sur ce projet de loi qui vise à écarter des hautes fonctions de la République, des personnalités non de pères et mères congolais.

Lors d’un récent séjour à Lubumbashi pour une rencontre avec le Chef de l’Etat, le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia Mpuanga, avait abondé dans le même sens, en déclarant que ce projet n’était pas prioritaire.

Première personnalité visée par ce projet de loi, le Président de Ensemble Moïse Katumbi Chapwe, arrivé ce lundi dans la ville de Goma, a évoqué ce même sujet, en le traitant de simple « distraction », ajoutant être plus préoccupé par la situation sociale et économique du pays, qu’il a qualifié de « préoccupante ».

Ce rejet du projet de loi Tshani vient ainsi mettre une certaine accalmie dans les relations pour le moins ambiguës au sein de la majorité de l’Union sacrée pour la nation du Président Félix Tshisekedi, où le clan Katumbi, sociétaire du Gouvernement, menaçait de se retirer, en cas d’alignement dudit projet de loi dans le calendrier de l’Assemblée nationale. Lire aussi: Projet de loi Tshiani : mise en garde des députés d’Ensemble

Lire :  Les députés FCC claquent la porte de la plénière

Leave a Reply

Your email address will not be published.