RDC : La Lucha s’oppose à l’état de siège annoncé par le chef de l’État

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) s’oppose à la décision du chef de l’État annonçant la proclamation de l’État de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri à la suite de l’insécurité grandissante.

Dans un communiqué rendu public samedi 01 mai 2021, la Lucha demande au chef de l’État d’organiser un dialogue dans l’urgence dans lequel prendront part, les membres du gouvernement, la Monusco et la population pour décanter la situation. Il s’agira au cours de cette tripartite, indique ce communiqué, d’évaluer les opérations en cours dans les zones, savoir les raisons de leurs échecs en dépit des opérations militaires successives, y compris aussi les facteurs des massacres et leurs causes.

Pour ce mouvement citoyen, cette décision du chef de l’État résulte des manifestations qui ont été organisées dans les villes de Beni, Butembo et Goma y compris dans les territoires de Beni et Lubero.

En outre la LUCHA recommande au chef de l’État de formuler des pistes de solutions et adopter une feuille de route pour le rétablissement de la paix dans ces régions menacées par l’insécurité :

 « à cet égard nous ne pouvons que nous réjouir de ce que la dernière série de manifestations pacifiques que nous avons organisées depuis le mois de mars semble faire prendre conscience aux autorités nationales et à la communauté internationale de la gravité de la situation et l’urgence de revoir les actions qui, jusqu’à présent, sont improductives sur terrain », a souhaité la Lucha dans ce document.

Il faut rappeler que le chef de l’État a fait part de sa décision au conseil des ministres de décréter l’état d’urgence dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri à la suite de l’insécurité qui décime la population civile. Lire aussi: Insécurité à l’Est : Félix Tshisekedi, prend la décision de décréter l’État de siège au Nord-Kivu et en Ituri

Lire :  De retour à Goma, le gouv’ Carly Nzanzu inquiet de la sécurité au Nord-Kivu

Azarias Mokonzi/Beni

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.