Cheikh Ali Amini, victime de ses convictions ?

Le Président de la communauté musulmane de Beni en charge des cultes, L’Imam Cheikh Ali Amini, abattu d’une balle à la tête en plein culte dans une mosquée de Béni, était un homme populaire dans sa communauté. Mais il était aussi, selon des témoignages de ses coreligionnaires, un homme de conviction, et qui parlait trop, au point peut-être s’offusquer certains cercles de pensées locales, qui tenaient un discours diamétralement opposé au sien.

Dans ses nombreux prêches dans les mosquées de Beni et des environs, ainsi que dans ses prises de position publiques, ce jeune et dynamique Imam, taillait en pièces la thèse officielle selon laquelle, les massacres de Beni étaient le fait des ADF et des groupes islamistes affiliés à l’Etat islamique (EI). « Les islamistes ne pillent pas les magasins des alcools et des spiritueux. Ils ne ravissent pas les cochons des pauvres éleveurs et paysans », avait-il l’habitude de dire haut et fort à tous ceux qui souscrivent au discours officiel d’une islamisation rampante des groupes armés qui mettent la région à feu et à sang.

Cheikh Ali Amini, victime de ses convictions ?

Un discours qui le mettait souvent en porte-à-faux avec les représentants du pouvoir central dans la province, au point de lui coûter une interpellation musclée des services de sécurité le 04 avril dernier. Il ne sera libéré que 48 heures plus tard, après une pression soutenue de sa communauté religieuse, et après un engagement écrit en bonne et due forme, de ne plus semer des doutes à l’encontre de la thèse officielle du moment. « L’Imam Ali avait des problèmes récurrents avec les hommes de Mukuntu », affirme un familier du défunt, faisant allusion au feu Général Mukuntu Kiyana, ancien Auditeur Général des FARDC.

Lire :  Insécurité à Beni : le député Saïdi Balikwisha tacle le gouvernement

Reste à savoir maintenant, ce qui pourra être la réaction de la communauté musulmane de Beni et de ses environs, qui trouvaient à travers Cheikh Ali, un guide et un défenseur acharné de leur cause. Son inhumation est prévue pour ce dimanche 02 mai à Beni. Lire aussi: L’Imam abattu à Beni était connu des services de sécurité

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.