Affaire Guelor Kanga : le Gabon se dit prêt à transmettre à la CAF des « preuves irréfutables et formelles »

Le Gabon, par l’entremise de sa fédération de football, annonce avoir transmis, le samedi 1er mai, à la Confédération africaine de football association (CAF), son mémoire responsif sur l’affaire du joueur Guelor Kanga. La démarche de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) fait suite à la saisine officielle de l’instance faîtière du football africain sur ledit dossier. Ce, dans le cadre d’une enquête à la suite de la plainte de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) sur l’éligibilité du joueur concerné.

Selon un communiqué de presse émanant du Gabon, la FEGAFOOT dit apporter des « preuves irréfutables et formelles » du parcours sportif en clubs et de l’éligibilité du joueur « Guelor Kanga Kaku » au sein de l’équipe nationale A du Gabon. Ce, « conformément aux dispositions réglementaires de la CAF et du Code civil gabonais. Dans ce mémoire responsif, le Gabon estime avoir « battu en brèche toutes les allégations fallacieuses sans preuve de la FECOFA au sujet d’une prétendue usurpation d’identité, falsification et fraude de la FEGAFOOT au sujet du joueur Guelor Kanga Kaku ».

Ainsi, la FEGAFOOT dit avoir « foi en la CAF afin de préserver un jeu équitable et le fair-play d’une qualification du Gabon à la CAN 2021 obtenue de manière claire sur terrain ».

La FEGAFOOT a été soumise à présenter ses moyens de défense d’ici au 4 mai, afin de permettre à la CAF d’avancer avec l’enquête. « Vous êtes priés de bien vouloir nous envoyer vos commentaires concernant les allégations mentionnées dans la correspondance de la FECOFA afin de nous permettre de soumettre le dossier complet aux organes compétents de la CAF. Prière nous envoyer votre retour au plus tard le 4 mai 2021 », est-il précisé dans la correspondance de l’instance panafricaine du football.

Lire :  Participation massive des entraineurs aux séminaires des licences fédérales C, B et A

Il appartient désormais à la CAF d’enquêter et d’apporter la lumière sur cette affaire qui oppose la RDC au Gabon avec comme enjeu la participation à la prochaine CAN.

Yves van der Mboyo

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.