Christophe Mboso Nkodia

Une plateforme des organisations citoyennes a saisi mercredi le Procureur général près la Cour de Cassation, pour l’ouverture d’une information judiciaire contre le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso Nkodia Mpuanga, pour ses déclarations à l’encontre des élus nationaux du Grand Kivu 

Lundi 29 mars à l’ouverture de la session ordinaire de mars, le speaker de la Chambre basse, avait vertement demandé aux élus du Grand Kivu qui manifestaient devant lui contre l’insécurité dans l’est du pays, de commencer eux-mêmes de quitter les groupes armés, une déclaration interprétée comme une accusation sans preuve contre ces élus. 

Dans sa lettre signée par son Coordonnateur Victor Tosengo, cette plateforme souligne que” le Président de l’Assemblée nationale dispose des informations précises sur les auteurs des tueries à Beni et dans la partie est du pays. Il connaît nommément ses collègues députés impliqués dans les groupes armés”. Lire aussi: Nord-Kivu : l’Assemblée provinciale recadre Mboso Nkodia “il n’y a pas des députés dans des groupes armés”

Leave a Reply

Your email address will not be published.