Assassinat du diplomate italien: Rome met la pression sur le PAM

Le ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio, a ouvertement incriminé le Programme Alimentaire Mondial(PAM), dans l’embuscade qui a coûté la vie à l’Ambassadeur d’Italie en Rdc Luca Attanasio.

« L’organisation du voyage dans l’est de la RDC était de l’entière responsabilité du PAM », a déclaré le ministre dans un communiqué à Rome, ajoutant que la mission s’est déroulée « à l’invitation des Nations-Unies ».

« Le parcours en voiture s’est également déroulé dans le cadre de l’organisation prévue par le PAM », a encore dit le chef de la diplomatie italienne, en précisant que le Parquet de Rome « a ouvert une enquête et a dépêché sur place une équipe d’enquêteurs appartenant à un Corps spécial des carabiniers, le ROS ». Lire aussi: Urgent-RDC : L’ambassadeur d’Italie en RDC est décédé après l’attaque d’un convoi du PAM près de Goma

Entre-temps, à Kinshasa, ce drame fait déjà une victime collatérale au Ministère de l’Intérieur. En effet, le Directeur de cabinet adjoint du Vice-Premier ministre, Aristide Bulakali Mululunganya, vient d’être suspendu de ses fonctions par le Vice-ministre de l’Intérieur, pour avoir émis un communiqué engageant le VPM en mission.

C’est dans le communiqué signé le jour du drame, par le Directeur de cabinet adjoint, Aristide Bulakal, que le Ministère de l’Intérieur déclarait que la mission de l’ambassadeur Italien assassiné, n’était pas connue des autorités congolaises.

Lire :  Mini-Sommet de Goma : Les chefs d'États ont condamné l'activisme des forces négatives

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.