Assassinat du diplomate italien: la piste FDLR évoquée

Le Gouverneur du Nord-Kivu Kasivita a évoqué la piste des rebelles rwandais du FDLR/FOCA, dans l’embuscade qui a coûté la vie à trois personnes lundi, dont l’Ambassadeur de l’Italie en RDC Luca Attanasio et son garde du corps de la même nationalité que lui.

Selon le Gouverneur Kasivita interrogé par la chaîne France 24, un des rescapés de l’embuscade lui a assuré que les assaillants s’exprimaient en kinyarwanda.

A Kinshasa, certains observateurs n’écartent cependant aucune piste, la région où s’est produit le drame, fourmillant d’autres groupes armés, comme les Nyatura, les NDC, voire des vulgaires coupeurs des routes ou des preneurs d’otages.

Le convoi du PAM après l’attaque près de Goma (Nord-Kivu)

Alors qu’en Italie, la mort de son Ambassadeur suscite des réactions des officiels et des leaders de la classe politique, les autorités congolaises étaient toujours restées muettes jusque tard dans l’après-midi de lundi, avant que la ministre d’Etat en charge des Affaires Etrangères ne réagisse dans une vidéo dans laquelle elle dit « la peine et la tristesse avec laquelle nous venons d’apprendre la mort du jeune ambassadeur. Nous sommes d’autant plus peinés qu’il y a une semaine, il était ici dans ce bureau pour nous inviter à participer au G20 en Italie l’été prochain en Italie ». La ministre Marie Tumba Nzeza a déclaré que le gouvernement congolais mettra tout en œuvre pour découvrir qui est à la base de cet ignoble meurtre.

Pour rappel, l’ambassadeur d’Italie Lucas Attanasio a été tué dans une attaque armée dans près de Goma (Nord-Kivu), ce lundi 22 février, alors qu’il était en voyage avec un convoi du Programme alimentaire mondial PAM (Nations-unies), son chauffeur et son garde du corps ont également été tués. En effet, touché et gravement «blessé par balles à l’abdomen», l’ambassadeur Luca Attanasio «est décédé des suites de ses blessures», a déclaré une source diplomatique de haut rang à Kinshasa.

Ambassadeur d'Italie blessé
l’Ambassadeur d’Italie blessé après l’attaque près de Goma

Dans la foulée, le ministère italien des Affaires étrangères a confirmé la mort de Luca Attanasio, «C’est avec une profonde tristesse que le ministère des Affaires étrangères confirme la mort, aujourd’hui à Goma, de l’ambassadeur d’Italie en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, et d’un militaire», indique un communiqué.

Lire :  Butembo: Deux éléments Maï-Maï qui se faisaient passer pour des citoyens ordinaires arrêtés par la Pnc

«Les Forces armées congolaises ratissent pour savoir qui sont les assaillants», a indiqué l’armée congolaise. L’attaque contre ce convoi du PAM a eu lieu au nord de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu en proie à la violence des groupes armés depuis plus de 25 ans. Cette région abrite le Parc national des Virunga, joyau naturel, touristique et menacé, qui est aussi le théâtre des conflits de cette région du Nord-Kivu, où des dizaines de groupes armés se disputent le contrôle des richesses du sol et du sous-sol. Le parc est surveillé par 689 rangers armés, dont au moins 200 ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions, selon ses responsables.

Luca Attanasio
Luca Attanasio ambassadeur d’Italie en RDC

Luca Attanasio, âgé de 43 ans, était ambassadeur en RDC depuis octobre 2019, après être arrivé dans le pays deux ans plus tôt en tant que chef de mission, selon sa biographie officielle. Il était entré dans la carrière diplomatique fin 2003, après des études de commerce à l’Université milanaise Luigi Bocconi. Il avait démarré à la direction des Affaires économiques, avant de travailler sur les questions africaines et la coopération internationale. À l’étranger, il fut d’abord nommé chef de la section économique et commerciale auprès de l’ambassade de Berne (2006-2010), puis consul général à Casablanca au Maroc (2010-2013). Après un passage à Rome, il était aussi devenu conseiller à l’ambassade d’Italie au Nigeria en 2015.

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.