Les deux grands péchés de Mgr Gérard Mulumba à la Maison civile du chef de l’Etat

Des révélations très accablantes sont parvenues à la rédaction d’Infocongo.net, de personnes proches de la Maison civile et de la famille biologique du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi Tshilombo, en rapport avec la gestion de cette institution par feu Monseigneur Gérard Mulumba, oncle paternel de Félix Tshisekedi.

Péché endogène

Les informations en notre possession renseignent que dès sa nomination à la Maison civile du Chef de l’Etat, Monseigneur Gérard Mulumba, connaissant bien les missions qui lui étaient assignées, dont celle de s’occuper exclusivement de la famille du Président de la République, où il devrait recruter les membres de sa famille biologique. Il a recouru à l’expertise de ses anciens collaborateurs du diocèse de Mweka où il fut évêque avant de prendre la retraite.

Cette attitude créa une opposition sans merci entre le chef de la Maison civile du président et sa propre famille, dont les frères et sœurs de la mère du Chef de l’Etat.

Impuissant, le Chef de l’Etat qui avait placé toute sa confiance en son regretté oncle ne put s’ingérer dans cette affaire qu’il suivait de loin, et qui dégénéra jusqu’à créer une animosité entre le personnel qui ne juraient plus que par le départ des uns et des autres.

En effet, une division élit domicile au sein de la Maison civile du Chef de l’Etat entre, d’un côté, les membres de la famille biologique, et de l’autre, les hommes de confiance de Mgr Gérard Mulumba. Certains témoins parlent même des querelles et des risques de bagarres, faute de positionnement. Pour la famille du Chef de l’Etat, il n’était nullement question de laisser aux inconnus de jouir des résultats de plusieurs années de combats et de lutte menés par le sphinx de Limete, Etienne Tshisekedi, lequel ne l’accepterait pas de son vivant.

Lire :  Miteyo Nyenge, chef de la Maison civile de Tshisekedi

Péché exogène

L’on raconte que la générosité de Monseigneur Gérard Mulumba l’aurait amené précipitamment à la mort car il recevait tout le monde, mêmes ceux- là dont il ne maîtrisait pas le passé :

 « On a vu plusieurs figures étrangères défiler au bureau de Mgr et cela presque chaque jour. Il recevait tout le monde au point de manquer du temps pour lui-même », nous confia l’un des membres de la famille employés à la maison civile du Chef de l’Etat.

Notre source nous renseigne que Monseigneur Gérard Mulumba avait bel et bien adressé une lettre au Chef de l’Etat où il lui rapportait les circonstances de sa mort :

« Monseigneur Gérard n’est pas mort d’une mort naturelle. Son fils Félix connait le nom du bourreau de feu son oncle paternel, car il lui avait écrit avant de rendre l’âme ».

Notre source affirme que des intrus profitèrent de la convivialité de Mgr Gérard Mulumba pour pénétrer la présidence et créer ainsi le chaos au sein même du personnel et de la famille biologique du Chef de l’Etat.

Il faut noter que la maison civile a connu jusqu’à lors 10 morts dont une des tentes du Président de la République et plusieurs membres du personnel.

Monseigneur Gérard Mulumba, oncle paternel de Félix Tshisekedi est mort  à l’âge de 81 ans dans la nuit de mardi à mercredi 15 avril 2020. Il était chargé de l’intendance et de la logistique des résidences et des sites présidentiels privés, ainsi que du secrétariat du Chef de l’Etat et du service médical présidentiel.

Lire :  Beni: Le CEPADHO suggère aux FARDC de suspendre à nouveau le trafic routier sur l'axe Mbau-Kamango

Il était le frère cadet de l’opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba, et avait pris le chemin de la prêtrise pour être ordonné prêtre en 1967. Il devient évêque de Mweka en 1989 dans la province du Kasai. Il a été plusieurs fois interpellé par les services de Mobutu par rapport à son identité.

Jacques Kalokola

Réagissez à l'article

Your email address will not be published.