La cure à 15 doses du Premier ministre Ilunkamba

La plénière de l’Assemblée nationale convoquée en session extraordinaire mardi 03 septembre, a porté essentiellement sur la présentation du programme de gouvernement du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, présentant son programme de gouvernement

Une cure à 15 doses

Devant environ 350 députés, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a mis, chrono en main, environ deux heures pour compulser les 36  pages de son programme décliné en 15 piliers qui sont axés notamment sur la pacification du pays ; la promotion de la réconciliation ; la lutte contre la corruption et les crimes économiques ; la diversification de la croissance inclusive ; la lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale, etc.

Mais plus important pour le nouveau patron de la Primature, la réussite de ce programme appelle la conjugaison de toutes les énergies du pays qui passe par l’unité nationale et le pardon : 

« Je ne crois pas en la capacité d’un seul homme à changer le destin d’une nation. Je crois, en revanche, en la force que peut engendrer une union des cœurs et des esprits. Rien de tout ce qui vient d’être dit n’est possible sans une union sacrée de la nation. Il faut impérativement que les uns et les autres puissent comprendre que l’heure est venue pour que nous puissions mentalement quitter le passé et rejoindre le présent afin d’ouvrir ensemble l’avenir ».

Des enfants à nouveau fiers d’être congolais

Le Premier ministre Ilunkamba veut aussi offrir aux enfants congolais la possibilité d’être à nouveau fiers d’appartenir à leur pays, la RDC, par l’amélioration du salaire des enseignants et des écoles, comme promis par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo. Il a dans son intervention confirmé la gratuité de l’enseignement de base.

L’est du pays qui en est le ventre mou, n’a pas échappé à l’attention d’Ilunkamba, qui a préconisé d’en finir avec les groupes armés dans l’est, en allouant plus de moyens aux forces de sécurité. Il a aussi épinglé l’administration publique, à qui il compte exiger « l’usage des budgets programmes » pour ce qu’il a appelé la pratique d’une « véritable gestion axée sur les résultats ». Parmi ses jokers, le Premier ministre compte bien sortir la carte de la lutte contre la corruption qui gangrène la société congolaise à tous les niveaux, par la création d’une juridiction spécialisée.

Opposition pas convaincue

Cependant, certains députés de l’opposition ont estimé que ce programme est ambitieux mais sans ressources financières conséquentes, ni chronogramme, un long programme sans pragmatisme vu le facteur temps.

Toute fois, pour faire passer cette pilule à 15 dosettes, le Premier ministre compte recourir aux partenaires extérieurs, mais aussi sur les recettes qu’il entend faire gonfler, grâce au combat contre le détournement des deniers publics, les fuites des capitaux et la corruption…

Ilunga Ilunkamba dont l’objectif principal est le redressement du pays à la base, notamment, à travers la création des centres de production au niveau des villages, a annoncé le rapatriement des dépouilles de feu Président Mobutu et du Premier Ministre Tshombe, dans le cadre de la réconciliation.

Et sans doute une première en RDC, le Premier ministre a évoqué l’organisation des élections locales.

Le bureau de l’Assemblée nationale a accordé 48 heures au Premier ministre pour préparer les réponses aux préoccupations exprimées par les députés, son gouvernement sera sans doute investi vendredi 6 septembre 2019.

  Pascal AMISI

Leave a Reply

Your email address will not be published.