Brigadier Général Félix Kulayigye porte-parole de l'UPDF

L’armée ougandaise a rejeté avec force les accusations des experts de l’ONU selon lesquelles elle soutiendrait le groupe rebelle M23, les qualifiant de « sans fondement » et « biaisées ». Le Brigadier Général Félix Kulayigye, porte-parole de l’armée (photo de couverture), a déclaré que ce rapport est une tentative de « saboter les efforts régionaux » pour la paix dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Pas de base pour les rebelles, mais des réfugiés

Le Général Kulayigye a réaffirmé que l’Ouganda n’héberge ni n’appuie les rebelles du M23. Il a souligné que le pays accueille des réfugiés du M23 conformément à sa politique et aux conventions internationales, et qu’il collabore activement avec la RDC pour lutter contre les groupes armés dans la région.

Coopération régionale et opérations conjointes

Le porte-parole a mis en avant la coopération militaire entre l’Ouganda et la RDC, notamment les opérations conjointes contre les terroristes des ADF dans la région de l’Ituri. Il a questionné la logique qui pousserait l’Ouganda à soutenir un groupe rebelle combattant le gouvernement congolais, avec qui il entretient des relations cordiales.

Armé ougandaise (Ph droits tiers)

Réactions congolaises et nécessité d’une solution diplomatique

Du côté congolais, la ministre d’État aux Affaires étrangères, Thérèse Kayikwamba Wagner, a exprimé sa consternation face aux accusations de l’ONU. Elle a souligné la collaboration existante entre les deux pays, notamment dans les opérations militaires et les infrastructures, et a appelé à un règlement diplomatique des tensions.

Vers une réponse coordonnée pour la stabilité régionale

La situation met en lumière la complexité des conflits dans l’est de la RDC et la nécessité d’une action concertée de la communauté internationale pour ramener la paix et la stabilité dans la région. Des efforts diplomatiques et sécuritaires conjoints sont indispensables pour s’attaquer aux causes profondes des conflits et neutraliser les groupes armés qui déstabilisent la région. Lire aussi : La RDC s’inquiète du soutien présumé de l’Ouganda au M23 – Infocongo

Lire :  Nord-Kivu : le M23 a vidé le village de Kabindi de ses habitants

Laisser une réponse