Acteurs du Projet Lisanga

C’est au cœur de la commune rurale de Maluku, dans le quartier de Mbankana, que le projet Lisanga a été officiellement lancé ce vendredi 21 juin. Une initiative humanitaire d’envergure visant à améliorer les conditions de vie et la coexistence pacifique de 30 000 personnes déplacées par la crise de Kwamouth.

Déplacés de Kwamouth (ph droits tiers)

Un projet multidimensionnel pour répondre à des besoins urgents

Financé à hauteur de 3,2 millions d’euros par la Direction générale de la Commission européenne en charge de l’aide humanitaire (DG-ECHO), le projet Lisanga s’articule autour de six volets clés :

Protection communautaire et cohésion sociale (15 000 personnes ciblées): Renforcer la sécurité et la cohésion au sein des communautés affectées par la crise.

Relance des moyens d’existence (2 000 ménages agricoles ciblés) : Appuyer les familles dans la relance de leurs activités agricoles pour assurer leur sécurité alimentaire.

Santé primaire, Violence Basée sur le Genre (VBG) et nutrition (28 000 personnes ciblées) : Garantir l’accès aux soins de santé essentiels, lutter contre les violences basées sur le genre et assurer une nutrition adéquate aux populations vulnérables.

Éducation en urgence (11 000 élèves et enseignants) : Scolariser les enfants et soutenir les enseignants dans les zones affectées par la crise.

Une intervention holistique et intégrée pour un impact durable

Le consortium de huit organisations à la tête du projet Lisanga, composé de Caritas international Belgique, Caritas Congo Asbl, Caritas-Développement Kinshasa, Justice et Paix de l’Archidiocèse de Kinshasa, MAGNA, Street Child UK et ses partenaires Train Them To Fish et APEDC-RDC, s’engage à une intervention holistique et intégrée. L’objectif est de répondre de manière globale aux besoins des populations ciblées, en tenant compte de leurs interdépendances et en s’adaptant aux réalités spécifiques de chaque zone d’intervention.

Lire :  Maniema : la société civile de Kibombo dénonce l’arrestation arbitraire des enseignants par l’auditorat militaire

Vers des zones actuellement inaccessibles

Le projet Lisanga ne se limite pas aux zones facilement accessibles. Une partie des appuis sera également orientée vers des zones actuellement inaccessibles, afin de garantir que personne ne soit laissé pour compte.

Photo d’illustration : déplacés de Kwamouth (ph droits tiers)

Un message d’espoir pour les populations affectées

Le lancement du projet Lisanga constitue un message d’espoir pour les 30 000 personnes déplacées par la crise de Kwamouth. Cette initiative humanitaire majeure contribuera à améliorer significativement leurs conditions de vie et à favoriser leur résilience face aux épreuves traversées.

En collaboration, bâtir un avenir meilleur

La réussite du projet Lisanga repose sur la collaboration étroite entre le consortium d’organisations, les autorités locales, les populations bénéficiaires et l’ensemble des acteurs impliqués dans la réponse à la crise. C’est ensemble, en mobilisant les ressources et les volontés, qu’un avenir meilleur pourra être construit pour les populations affectées. Lire aussi Kwilu : Plus de 30 000 déplacés de Kwamouth sans aide humanitaire confrontés à la tuberculose – Infocongo Kwilu