Déplacés du Kwilu confrontés à la tuberculose

Les déplacés de la crise sécuritaire à Kwamouth ne cessent d’appeler à l’aide humanitaire. Ils s’apprêtent à totaliser deux ans dans la province du Kwilu, dans des conditions sanitaires les plus déplorables, et actuellement confrontés à la turberculose.

Selon le Ministère provincial des affaires humanitaires, 33 710 déplacés sont répartis sur l’ensemble de la province, vivant dans des conditions précaires. Parmi eux, 5 050 se trouvent à Bandundu-ville, 14 167 au territoire de Bagata, et 13 993 dans la ville de Kikwit.

Le directeur de cabinet du Ministre, Jérémie Bikele, s’est confié à la presse et a alerté sur des cas de malnutrition et de tuberculose signalés dans les camps. Faute de soins de santé appropriés et d’une alimentation adéquate, leurs conditions de vie continuent à se détériorer. Quatre cas de tuberculose ont déjà été recensés, et l’absence de prise en charge sanitaire est préoccupante.

Déplacés du Kwilu vivant dans des conditions déplorables (ph droits tiers)

La semaine dernière, ces déplacés ont exprimé leurs attentes à la suite de la nomination de la nouvelle Première Ministre de la RDC. Ils espèrent notamment le rétablissement de la situation sécuritaire, la défaite de la milice Mobondo, leur retour à Kwamouth, et un accompagnement pour reprendre la vie dans un environnement où tout était réduit en cendres.

La tuberculose est-elle endémique au Kwilu ?

La tuberculose est un problème de santé sérieux dans la province du Kwilu. Selon le directeur de cabinet du Ministre provincial des affaires humanitaires, Jérémie Bikele, des cas de tuberculose ont été signalés parmi les déplacés vivant dans des conditions précaires. Le manque de soins de santé appropriés et d’une alimentation adéquate aggrave leur situation. Actuellement, quatre cas de tuberculose ont déjà été recensés. Il est crucial que des mesures soient prises pour assurer une prise en charge sanitaire adéquate et prévenir la propagation de cette maladie. Lire aussi : La rougeole frappe de plein fouet le Kwilu : 370 enfants atteints – Infocongo

Lire :  Le Gouverneur de la Tshopo, Walle Lufungula testé négatif au covid-19

Qu’est-ce que la tuberculose ?

La tuberculose est une maladie infectieuse causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis. Voici les principales causes et facteurs associés à la tuberculose :

Transmission : La tuberculose se propage principalement par inhalation de gouttelettes microscopiques contaminées, projetées dans l’air lorsque des personnes atteintes de tuberculose pulmonaire toussent, crachent ou éternuent. Les contacts répétés et prolongés avec une personne malade augmentent le risque de contamination.

Bacille de Koch (BK) : En France, la tuberculose humaine est essentiellement due à Mycobacterium tuberculosis, également appelé bacille de Koch ou BK. Dans le monde, il existe d’autres bacilles tuberculeux, notamment en Afrique.

Facteurs de risque : Certaines catégories de personnes sont plus exposées au risque de développer une tuberculose active :

Personnes immunodéprimées (par exemple, celles atteintes du VIH/SIDA), personnes souffrant d’insuffisance rénale, travailleurs sociaux en contact avec des patients tuberculeux, diabétiques, personnes maigres, fumeurs, alcooliques chroniques, etc.

Complications : Si la tuberculose n’est pas traitée, elle peut entraîner des complications telles que crachats de sang, pleurésie, épanchement pleural, dommages pulmonaires, tamponnade cardiaque et laryngite.

Prévention : Le vaccin BCG (bacille de Calmette-Guérin) est utilisé pour prévenir la tuberculose, principalement chez les enfants. D’autres mesures de prévention incluent l’hygiène, la ventilation, l’évitement des grands rassemblements et l’éducation sur l’étiquette de la toux et des éternuements