Les élus de la Tshopo chez Vital Kamerhe

Les députés nationaux de la province de Tshopo ont rencontré le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, mardi 4 juin 2024, pour lui exprimer leur préoccupation face à la persistance du conflit entre les communautés Mbole et Lengola. Ce conflit, qui oppose les deux communautés pour le contrôle des terres de Lubunga sur la rive gauche de la ville de Kisangani, a déjà fait de nombreuses victimes et provoqué le déplacement de milliers de personnes.

Détresse humanitaire et appel à l’intervention

Les élus de la Tshopo ont alerté le président Kamerhe sur la situation humanitaire dramatique qui prévaut à Lubunga et à Kisangani. La commune de Lubunga se vide de sa population, et plus de 100 000 personnes se sont réfugiées dans des conditions inhumaines à Kisangani. Ils ont également plaidé pour l’envoi d’une force d’intervention pour désarmer les protagonistes et relocaliser les populations déplacées.

Promesse d’action et mission humanitaire

Le président Kamerhe a pris acte des doléances des élus de la Tshopo et a promis de les transmettre au président de la République. Il a rappelé sa proposition de réunir les communautés locales, la société civile et les autorités locales pour organiser un forum sur la paix dans la Tshopo.

Par ailleurs, l’Assemblée nationale a annoncé l’envoi d’une mission humanitaire dans les prochains jours pour assister les victimes et évaluer la situation sur le terrain.

Un conflit meurtrier et des besoins humanitaires urgents

Le conflit entre les communautés Mbole et Lengola a déjà fait plus de 740 morts depuis son déclenchement en février 2023. Les violences ont repris en avril dernier, faisant plus de 30 morts en un mois.

Lire :  RDC : Après tête-à-tête avec Tshisekedi, Kamerhe demande pardon au peuple congolais

Plus de 75 000 personnes ont été contraintes de fuir leurs foyers et vivent dans des conditions précaires sur des sites de déplacés ou dans des familles d’accueil.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) a diligenté une mission d’évaluation des besoins des déplacés de Lubunga afin de préparer une éventuelle intervention humanitaire. Lire aussi : Kisangani : Plus de 50 cadres locaux réunis pour trouver des solutions au conflit Mbole-Lengola – Infocongo