Députés provinciaux Mbole de la Tshopo

Les députés provinciaux des territoires d’Opala et d’Ubundu, dans la province de Tshopo, expriment leur vive préoccupation face à la résurgence des tueries entre les communautés Mbole et Lengola, après une période de calme relatif.

Dans une déclaration conjointe faite lundi 13 mai à l’Assemblée provinciale, ces élus provinciaux ont tiré la sonnette d’alarme sur le risque d’une escalade de violence qui pourrait déboucher sur une guerre civile aux conséquences désastreuses si aucune mesure n’est prise.

« Nous tenons à rappeler aux leaders des deux communautés qu’il y a toujours eu une coexistence pacifique, empreinte d’amour et de fraternité, entre nos peuples depuis des temps immémoriaux », a déclaré Aimé Eyane, élu d’Opala. « Il est impératif que nous cessions toute forme de violence, quelles que soient les divergences, et que nous privilégions le dialogue, la paix et le vivre ensemble. »

Image d’archive : Population en émoi après affrontements entre communautés Enya et Lengola à Kisangani

Rcommandations des députés d’Opala et d’Ubundu au gouverement provincial

Face à cette situation alarmante, les députés d’Opala et d’Ubundu ont formulé une série de recommandations urgentes au gouvernement provincial :

Organiser rapidement un forum sur la paix et le vivre ensemble pour réunir les communautés et apaiser les tensions, convoquer une table ronde sur la gestion des terres, source majeure de conflits dans la région, accorder une attention particulière à la situation à Lubunga, en apportant une aide humanitaire aux déplacés fuyant les atrocités et en dotant les forces de sécurité des moyens nécessaires pour remplir leurs missions ;

Soutenir la mission conjointe de recherche de la paix initiée par les députés provinciaux d’Ubundu et d’Opala, garantir que toutes les personnes arrêtées dans le cadre de ce conflit soient jugées par des tribunaux compétents, dans le respect des droits fondamentaux et en veillant à la libération des innocents.

Lire :  Kisangani: un militaire tire sur son épouse et se donne la mort ensuite

Les députés provinciaux d’Opala et d’Ubundu lancent un appel pressant aux autorités provinciales et nationales pour qu’elles prennent des mesures concrètes et concertées afin de mettre fin à ce cycle de violence et de ramener la paix dans la région. Ils exhortent également les communautés Mbole et Lengola à privilégier le dialogue et la concertation pour résoudre leurs différends de manière pacifique.

Le message des députés est clair : la paix et la coexistence pacifique sont non négociables. Il est temps d’agir pour éviter une nouvelle tragédie dans la province de Tshopo. Lire aussi : Province de la Tshopo : Silence, on tue ! – Infocongo

Laisser une réponse