Réconciliation FEC ARSP sur la sous-traitance

Le ministre de l’Entrepreneuriat et des PME, Désiré N’zinga, a joué les médiateurs ce mercredi 11 mai pour aplanir les divergences entre l’Autorité de régulation de la sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) et la Fédération des entreprises du Congo (FEC) concernant l’octroi des marchés de sous-traitance.

Des divergences surmontées pour une meilleure collaboration

Lors d’une rencontre tenue en présence du Directeur Général de l’ARSP, Miguel Kashal Katemb, et du président national de la FEC, Robert Malumba Kalombo, les deux parties ont pu trouver un terrain d’entente sur les points qui les opposaient.

Le président de la FEC et le DG de l’ARSP en conférence de presse (archives infocongo.net)

« Il y avait des divergences entre nos structures, l’ARSP et la FEC, et les experts de nos institutions ont travaillé et nous ont apporté des résultats qui ont été acceptés par tous. Après ce travail, nous avons enterré la hache de guerre », a déclaré le président de la FEC. Lire aussi : L’ARSP met la FEC au point sur les sous-traitants : fin des listes illégales ! – Infocongo

L’intérêt du pays au cœur des préoccupations

Le DG de l’ARSP a quant à lui souligné l’importance de la collaboration entre les différentes parties prenantes pour le développement du pays. « Notre pays a connu des problèmes graves avec son économie et le président de la République est en train de corriger ces erreurs. Actuellement, nous voyons l’intérêt du pays et nous allons atteindre les attentes de la population congolaise selon la vision du chef de l’État.

Le président de la République s’investit pour l’entrepreneuriat et le développement de la chaîne de valeur congolaise. La FEC et l’ARSP sont liées afin de relever ce défi dans la matérialisation de la vision du chef de l’État », a déclaré Miguel Kashal.

Lire :  Élections 2023 : la CENI annonce des rencontres avec des leaders politiques de l'opposition

Une évaluation de la collaboration demandée par le gouvernement

Le ministre Désiré M’zinga a également profité de cette occasion pour évaluer le niveau de collaboration entre la FEC et l’ARSP, en réponse à une demande du gouvernement.

Laisser une réponse