Affrontements FARDC-M23

Ce jeudi 18 avril matin, de nouveaux affrontements ont éclaté dans la région de Kibirizi, située dans la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), opposant les miliciens Wazalendo aux rebelles du M23.

Selon les informations locales, les Wazalendo ont lancé l’attaque dans le but de déloger le M23 des localités de Kibirizi, Kabanda, Kasoko, et leurs environs. Au cours de ces affrontements, un campement du M23 à Kabanda a été incendié par les Wazalendo, qui ont ensuite réussi à pénétrer dans Kibirizi avant de se retirer quelques heures plus tard.

Affrontements FARDC/M23 RDF à Masisi
Affrontements FARDC/M23 RDF à Masisi (archives infocongo.net)

Isaac Kibira, notable de la chefferie de Bwito, témoigne : « Depuis ce matin, les jeunes Wazalendo ont signé leur entrée dans l’agglomération de Kibirizi, se dispersant pour occuper différentes positions du M23 au niveau de Kabanda. Ils ont réussi à brûler le camp ennemi. À Kibirizi, des échanges de tirs et des explosions ont été entendus. Les Wazalendo se sont finalement retirés, mais les tirs continuent. Le M23 cherche à localiser leur position. Il est indéniable que les Wazalendo ont pénétré Kibirizi, déstabilisant ainsi le M23. »

Les défenseurs des droits humains appellent les belligérants à respecter le droit international humanitaire, en particulier en faisant clairement la distinction entre les jeunes Wazalendo et les civils encore nombreux dans l’agglomération de Kibirizi et ses environs.

Le bilan de ces affrontements reste inconnu, car de nombreux habitants sont terrés chez eux, exposés aux échanges de tirs dans des zones où des civils résident. Lire aussi : Nord-Kivu : nouveaux affrontements entre FARDC/Wazalendo et M23/RDF – Infocongo

Lire :  Nord-kivu: le gouverneur Carly Nzanzu lance le dialogue social intercommunautaire à Goma